24 mars 2022
En cheerleading et en ultimate frisbee
Des championnats provinciaux font vibrer Saint-Hyacinthe
Par: Maxime Prévost Durand
Parmi les 158 équipes réunies au Centre de congrès de Saint-Hyacinthe pour le championnat provincial de cheerleading, une douzaine ont performé sous les couleurs du club maskoutain ProCheer. Photo gracieuseté

Parmi les 158 équipes réunies au Centre de congrès de Saint-Hyacinthe pour le championnat provincial de cheerleading, une douzaine ont performé sous les couleurs du club maskoutain ProCheer. Photo gracieuseté

Plus d’une centaine de joueurs d’ultimate frisbee âgés entre 13 et 18 ans ont foulé les terrains du Centre BMO au cours de la fin de semaine pour le championnat provincial junior CQU4. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Plus d’une centaine de joueurs d’ultimate frisbee âgés entre 13 et 18 ans ont foulé les terrains du Centre BMO au cours de la fin de semaine pour le championnat provincial junior CQU4. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Des athlètes de partout au Québec ont convergé vers Saint-Hyacinthe par dizaines, voire par centaines, la fin de semaine dernière. Deux championnats provinciaux se sont tenus en sol maskoutain, l’un en cheerleading et l’autre en ultimate frisbee.

Pas moins de 158 équipes de cheerleading, provenant autant de clubs civils que scolaires, s’étaient donné rendez-vous au Centre de congrès de Saint- Hyacinthe, site retenu par la Fédération de cheerleading du Québec pour tenir sa plus grande compétition de l’année. C’était la première fois qu’un rendez-vous de cheerleading était présenté à cet endroit et la formule semble avoir grandement plu, a pu constater Jessika Gardner, la directrice générale du club maskoutain ProCheer.

« La fédération est tombée en amour avec le Centre de congrès, a-t-elle indiqué lorsque jointe par LE COURRIER. Saint-Hyacinthe risque d’avoir le championnat provincial pour plusieurs années. »

ProCheer avait à elle seule une douzaine d’équipes en action, autant de niveau récréatif que compétitif. Parmi celles qui ont obtenu les meilleurs résultats, All In a terminé en 1re place dans la classe Open niveau 3 tumbling, devançant son unique rivale par près de cinq points. Black Diamond a aussi livré une performance brillante, mais a dû se contenter du 2e rang de la classe Open niveau 4.2 au terme d’une chaude lutte où elle a été séparée de la médaille d’or par à peine 0,1 point. Deux autres équipes de ProCheer, Wild Card et Golden Bullet, étaient seules de leur catégorie et ont donc remporté l’or. Wild Card, formée d’athlètes du sport-études, a également obtenu le prix coup de cœur du niveau 2.

« C’était une compétition assez difficile pour nos athlètes. Ce ne sont pas les résultats que l’on a déjà connus, a analysé Jessika Gardner en évoquant les répercussions de la pandémie. Mais la détermination est là. Nos athlètes ont repris goût à la compétition et à l’entraînement. On doit maintenant continuer de travailler fort et d’être rigoureux. »

Ultimate frisbee

Au même moment, 23 équipes d’ultimate frisbee étaient de passage au Centre BMO pour le championnat provincial junior CQU4 (circuit intérieur mixte 4 contre 4). L’organisation de ce rendez-vous, tenu sur deux jours, avait été confiée au club Ultimate Saint- Hyacinthe.

« On est assez réactif [comme organisation], mentionne Antoine Campeau- Péloquin, entraîneur et membre du conseil d’administration d’Ultimate Saint-Hyacinthe. Quand la fédération demande qui veut organiser des compétitions, on lève souvent la main. On commence à avoir une certaine expertise et ça devient de plus en plus simple. La Ville nous aide beaucoup aussi. »

Sur le terrain, trois équipes maskoutaines étaient en action. Chez les 13-15 ans, l’équipe PUSH a connu un dur départ avec une seule victoire à ses quatre parties de phase de groupe, mais s’est reprise de belle façon avec des victoires dans la suite du tournoi pour terminer au 9e rang parmi les 11 équipes qui s’affrontaient. Du côté des 16-18 ans, l’équipe PULL a pris le 6e rang et elle a été suivie de PULL P, l’autre représentante d’Ultimate Saint-Hyacinthe, au 7e rang. Ces deux formations se sont d’ailleurs croisées à leur avant-dernier match, un duel remporté 16 à 11 par PULL.

Chaque équipe a pu disputer un total de sept parties au cours de la fin de semaine. Après les quatre parties de phase de groupe, un classement préliminaire était formé et les équipes devaient ensuite lutter pour déterminer leur position finale.

image