7 avril 2022
Le Centre de congrès de Saint-Hyacinthe renoue avec sa clientèle
Par: Sarah Villemaire
Quelque 2000 danseurs viendront fouler les planches du Centre de congrès de Saint-Hyacinthe du 8 au 10 avril. Photo gracieuseté

Quelque 2000 danseurs viendront fouler les planches du Centre de congrès de Saint-Hyacinthe du 8 au 10 avril. Photo gracieuseté

Après deux ans d’incertitude, le compte semble bon pour le Centre de congrès de Saint-Hyacinthe, qui devrait retrouver le même niveau d’achalandage cette année que celui enregistré en 2019.

L’établissement affiche pratiquement complet pour l’année 2022 grâce à la reprise des activités dans le secteur événementiel. Plusieurs dates sont d’ailleurs déjà réservées pour les prochaines années, selon Michel Douville, directeur général du Centre de congrès de Saint-Hyacinthe.

« Les gens avaient hâte de se voir en présentiel, car ça fait tellement longtemps qu’on fait tout en virtuel. La reprise a été très rapide. Déjà, près de 30 000 nuitées pour des groupes ont été réservées pour les prochains mois », explique-t-il.

En plus des assemblées pour des associations et des ordres professionnels, des banquets de mariage auront lieu cette année alors que près de 20 couples sont attendus au pied des marches de l’établissement. La fermeture définitive du Manoir Rouville-Campbell à Mont-Saint-Hilaire aura profité à l’établissement qui comptabilise plus de réceptions nuptiales qu’à l’habitude.

« Naturellement, les gens ont attendu avant de se marier. Il y a effectivement des mariages qui nous ont été référés à cause de la fermeture du Manoir. C’est un mal pour un bien, car c’est bénéfique pour nous. Les gens ont pu trouver rapidement un nouvel emplacement », affirme le directeur général.

Pour M. Douville, le Centre de congrès de Saint-Hyacinthe semble être une place de choix pour tout événement en raison de sa position géographique située non loin de Montréal.

Hit The Floor débarque en ville

L’emplacement et le professionnalisme de l’équipe du Centre de congrès de Saint-Hyacinthe auront su charmer les organisateurs de Hit The Floor, qui ont décidé d’entamer leur tournée annuelle en sol maskoutain. Du 8 au 10 avril, environ 2000 danseurs de tous âges prendront part à cette compétition regroupant plus de 60 écoles de danse provenant des quatre coins de la province.

Outre les routines jugées par deux panels de danseurs internationaux, d’autres activités auront lieu tout au long de cet événement, dont le spectacle de danse de haut calibre mieux connu sous le nom de Showcase All-Stars et des ateliers de danse pour les participants. Ce rendez-vous familial saura attirer les foules alors que près de 12 000 visiteurs répartis sur les trois jours de l’événement seront attendus à Saint-Hyacinthe.

« La tournée Hit The Floor est reconnue à titre de festival par le ministère du Tourisme. Comme on se déplace d’une ville à l’autre, les participants extérieurs représentent généralement 62 % de l’achalandage. Les complexes hôteliers et les restaurants sont bien heureux que nos activités reprennent après plusieurs mois d’incertitude », explique Nicolas Bégin, directeur et fondateur de Hit The Floor.

Comme toute son équipe, ce danseur et entrepreneur est fébrile à l’idée de retrouver les différentes troupes lors de cette joute amicale. « On est tellement heureux de revenir. On le sent de la part des participants que l’esprit Hit The Floor remonte à quelques heures de l’événement. On est très heureux de remonter sur scène pour une première fois à Saint-Hyacinthe où de belles nouveautés attendent les participants », conclut M. Bégin.

image