3 mars 2022
Employés municipaux
Le coût de la vie influence les salaires
Par: Sarah-Eve Charland
Les employés de la MRC des Maskoutains ont reçu une hausse de 4 % de leur salaire en 2022. Photothèque | Le Courrier ©

Les employés de la MRC des Maskoutains ont reçu une hausse de 4 % de leur salaire en 2022. Photothèque | Le Courrier ©

La hausse du coût de la vie a dicté les augmentations salariales des employés d’instances publiques de la région. Pour celles n’ayant pas de convention collective, les employés ont pu compter sur une majoration entre 4 % et 5 %.

À la Régie intermunicipale d’Acton et des Maskoutains, l’augmentation salariale a atteint 5,3 % en janvier 2022. La hausse reflète l’Indice des prix à la consommation (IPC) pour la province de Québec au mois d’octobre dernier. Bien que cela représente une hausse substantielle cette année, le directeur général, Réjean Pion, souligne que la hausse n’était que de 0,5 % l’année dernière en raison d’un IPC plus bas à l’automne 2020. « L’année dernière, les employés n’ont presque pas vu de différence. Cette année, ça permet de niveler un peu leur salaire », ajoute M. Pion.

Avant 2019, la Régie n’avait pas de structure salariale. Les membres du conseil d’administration devaient voter chaque année pour ce qu’ils trouvaient juste. Ils ont donné un mandat à une firme externe recommandée par la Fédération des municipalités du Québec pour établir des modalités. Au printemps 2019, ils ont adopté la Politique de rémunération qui détermine les modalités d’ajustement des salaires du personnel. La politique est réévaluée tous les cinq ans.

Pour sa part, la direction de la MRC des Maskoutains budgète tous les ans une augmentation de 2,5 %, mais, en règle générale, les élus ajustent la hausse à 2 %, raconte le directeur général André Charron. La MRC a toutefois accordé une majoration salariale de 4 % pour 2022. « Les élus ont décidé de façon exceptionnelle d’accepter une augmentation de 4 %. Cela permet un rattrapage salarial. » Ce rattrapage a pour objectif d’être plus attirant sur le marché de l’emploi. M. Charron souligne que certaines municipalités dans la MRC ont même accepté une hausse de 7 % des salaires. L’année dernière, la hausse touchant les employés de la MRC se situait à 2 %. L’indexation est fixée en fonction de la Politique de rémunération du personnel de la MRC des Maskoutains.

Du côté des employés de la Ville de Saint-Hyacinthe, les majorations salariales découlent de la convention collective des cols blancs et bleus de 2021 à 2026, ainsi que d’une résolution du conseil municipal concernant le personnel-cadre. Au moment de renouveler la convention collective des cols blancs, la Ville de Saint-Hyacinthe a jugé opportun d’offrir les mêmes indexations salariales au personnel-cadre. Ces deux catégories d’emploi ont reçu une augmentation salariale de 2 % au début de l’année 2022. Les cols bleus ont reçu une hausse de 2,25 % en plus d’un rattrapage salarial de 3 %.

image