23 Décembre 2021
Nathalie-Lise Giguère à la tête de la Caisse Desjardins de la Région de Saint-Hyacinthe
Par: Sarah Villemaire
Oeuvrant au sein du Mouvement Desjardins depuis 32 ans, la nouvelle directrice générale de la Caisse Desjardins de la Région de Saint-Hyacinthe, Nathalie-Lise Giguère, a occupé différents postes au sein de la Fédération des caisses Desjardins du Québec et du réseau des caisses. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Oeuvrant au sein du Mouvement Desjardins depuis 32 ans, la nouvelle directrice générale de la Caisse Desjardins de la Région de Saint-Hyacinthe, Nathalie-Lise Giguère, a occupé différents postes au sein de la Fédération des caisses Desjardins du Québec et du réseau des caisses. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Un défi n’attend pas l’autre pour la nouvelle directrice générale de la Caisse Desjardins de la Région de Saint-Hyacinthe, Nathalie-Lise Giguère, qui atteint un nouveau sommet au sein de ce mouvement. Cumulant plus de 32 ans d’expérience chez Desjardins, cette gestionnaire se donne pour mission de faire rayonner autant les membres que les employés répartis dans les huit centres de services.

En terrain connu, Nathalie-Lise Giguère a eu la chance auparavant de collaborer avec les différents partenaires du milieu en occupant le poste de vice-présidente régionale de Richelieu-Yamaska pendant près de deux ans. Jusqu’à tout récemment directrice régionale pour la grande région de Québec, du Nord et de l’Est au sein de la direction du Développement des affaires hypothécaires, elle succède à Serge Bossé, ancien directeur général en poste.

Le travail a déjà débuté pour Mme Giguère qui organise présentement ses prochaines rencontres avec les membres, les organismes et les entreprises de Saint-Hyacinthe et des environs. « Je suis une fille participative avec plein de projets en tête. Je veux que les gens embarquent dans mes grandes idées pour que l’on puisse aller plus loin ensemble », explique-t-elle.

Consciente des enjeux entourant la relève agricole, cette dernière veut établir un plan d’action pour épauler les agriculteurs de la région. « L’une de mes plus grandes préoccupations en ce moment est certainement l’avenir des fermes. Je veux trouver des pistes de solutions pour assurer la relève. Il faut prendre soin de ce domaine et des gens qui cultivent nos terres au quotidien », renchérit la directrice générale.

Une question de valorisation

À ce jour, Nathalie-Lise Giguère supervise 200 employés dans son équipe. Bien que la pénurie de main-d’œuvre n’ait pas épargné le Mouvement Desjardins, Mme Giguère est optimiste de pourvoir les postes présentement vacants. « Comme tout le monde, la pénurie de main-d’œuvre nous affecte, mais en misant sur la valorisation des employés chez Desjardins, je vous garantis que l’on va faire propulser des carrières », mentionne la gestionnaire.

Pour contrer cette pénurie, elle souhaite avant tout créer une synergie d’équipe auprès des employés en organisant des activités de reconnaissance à longueur d’année. De plus, elle promet de poursuivre le programme intitulé « les bassins de relève » mis sur pied par le département des ressources humaines de la Caisse. « Avec les nombreux départements disponibles, on veut offrir une formation continue à tous les employés qui désirent relever de nouveaux défis. On veut aider les gens à s’épanouir pleinement dans leur travail », affirme Nathalie-Lise Giguère.

image