19 juillet 2018
Un nouveau palais de justice enfin annoncé par Québec
Par: Jean-Luc Lorry

Un nouveau palais de justice enfin annoncé par Québec

Un nouveau palais de justice enfin annoncé par Québec

La Ville de Saint-Hyacinthe aura un nouveau palais de justice dont les coûts dépasseront les 50 M$, a confirmé hier, mercredi, la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, lors d’un point de presse. Le palais de justice de Saint-Hyacinthe avait été jugé vétuste et dans un piètre état par ceux qui y travaillent et qui le fréquentent sur une base régulière.

Publicité
Activer le son

« Mauvaise construction, corridors étroits, manque de salles d’audience et de locaux pour rencontrer les témoins, présence d’une salle de toilettes dans une salle d’audience… Ce palais était à ce point inadéquat que le gouvernement a décidé de le renover », décrivait durement le bâtonnier Luc Poirier dans l’édition d’avril 2013 du Journal du Barreau.

Ce projet d’agrandissement et de rénovation du palais de justice de Saint-Hyacinthe est inscrit au Plan québécois des infrastructures depuis 2008. « Parfois, c’est payant d’être patient. La Montérégie est une région en croissance. Le nombre de dossiers et les besoins ne sont pas les mêmes aujourd’hui qu’il y a 10 ans. Nous avons adapté le projet à la réalité actuelle », justifie en entrevue au COURRIER, la ministre de la Justice et procureure générale du Québec, Stéphanie Vallée.

Selon elle, ce projet nécessitera une démolition partielle de l’édifice actuel. Les travaux de construction devraient ensuite s’échelonner sur une période de cinq à sept ans. L’ensemble des activités judiciaires sera alors transféré dans un palais de justice temporaire. Pour le moment, on ignore l’endroit où se dirigeront les services.

« Pour ce qui est de la relocalisation des services qui s’effectuera d’ici 2020, le format et l’endroit restent à définir. Une chose est certaine, considérant l’importance des travaux, on ne pourra pas poursuivre sur place les activités puisque les travaux seront substantiels », indique la ministre Vallée.
Lors de la conférence de presse tenue dans une salle d’audience du deuxième étage du palais de justice, Mme Vallée a précisé que ce projet d’envergure sera similaire à celui du nouveau palais de justice de Rimouski, en cours de construction.

À Rimouski, le projet est estimé à 68 M$ et représente un agrandissement de près de 60 % de la superficie actuelle. Débutés en avril 2017, les travaux de ce nouveau palais de justice devraient se terminer à l’été 2019.

Échéancier

Maintenant que le dossier du palais de justice de Saint-Hyacinthe a été approuvé par le Conseil du trésor et par le conseil des ministres, il fera l’objet d’un appel d’offres public pour sélectionner les architectes et ingénieurs en vue d’élaborer les plans et devis.

Ce dossier sera piloté par la Société québécoise des infrastructures (SQI) pour le compte du ministère de la Justice.

La première action qui sera entreprise à Saint-Hyacinthe sera l’aménagement cet automne d’une salle d’audience au second étage, un espace laissé vacant depuis le déménagement du bureau de la publicité des droits (BPD) aux Galeries St-Hyacinthe.

« Une salle d’audience supplémentaire nous aidera à diminuer les délais. Ce problème était criant », estime Me Johanne Lépine, secrétaire-trésorière de l’Association des avocats du district de Saint-Hyacinthe.

La concrétisation de ce projet attendu depuis plusieurs années est accueillie avec le sourire par la magistrature locale.

« Depuis un an et demi, nous travaillons avec acharnement sur le projet. Nous avons des discussions régulières avec le cabinet de Mme la ministre. Nous sommes très heureux de l’annonce d’aujourd’hui », indique Me Lépine.

« La relocalisation nous permettra de poursuivre nos activités. Les infrastructures sont tellement désuètes que cela pouvait même devenir dangereux pour la santé des usagers », poursuit-elle.
Le palais de justice de Saint-Hyacinthe a été construit en 1965.

image