25 novembre 2021
Un top 5 pour Tali Darsigny au championnat panaméricain d’haltérophilie
Par: Maxime Prévost Durand

Trois athlètes du club La Machine Rouge ont fait partie de la délégation canadienne au championnat panaméricain d’haltérophilie. Sur la photo, on retrouve Tali Darsigny et Andréanne Messier, au bas à gauche, puis Gabriel Dagenais, deuxième à partir de la droite. L’entraîneur Yvan Darsigny, au bas à droite, les a accompagnés. Photo gracieuseté

À sa première compétition depuis les Jeux olympiques, l’haltérophile Tali Darsigny a terminé au 5e rang du championnat panaméricain, disputé en Équateur, au début novembre.
Publicité
Activer le son

Toujours en action chez les 59 kg, l’athlète de Saint-Simon a soulevé 86 kg à l’arraché et 110 kg à l’épaulé-jeté pour un total de 196 kg, soit trois kilos de moins qu’à Tokyo cet été.

À la suite de sa performance, Tali a évoqué une « journée difficile » sur la plateforme après avoir surmonté quelques défis en parallèle. Elle a notamment vécu une perte de poids difficile et intensive qui a été, de surcroît, bousculée par le fait que sa catégorie a été devancée d’une journée dans l’horaire de compétition. Cela a eu un impact sur son énergie au moment de lever ses premières barres, si bien qu’elle n’a réussi que son premier essai à l’arraché. Elle a puisé dans ses dernières ressources à l’épaulé-jeté, où elle a complété deux essais sur trois.

Records personnels pour Andréanne Messier

Deux autres athlètes du club La Machine Rouge, Andréanne Messier et Gabriel Dagenais, ont aussi fait partie de la délégation canadienne à ce rendez-vous international. Ils ont chacun percé le top 10 de leur catégorie, terminant respectivement au 6e rang chez les 71 kg et au 10e échelon chez les 89 kg.

Andréanne, à 22 ans, a démontré qu’elle continue de progresser comme athlète en enregistrant de nouveaux records personnels. À sa première épreuve internationale en près de deux ans, la Maskoutaine a réussi cinq de ses six essais. Elle a soulevé 100 kg à l’arraché et 119 kg à l’épaulé-jeté, ses meilleures barres en carrière, pour un total de 219 kg.

De son côté, Gabriel Dagenais, de Boucherville, a salué de belle façon son retour sur la scène mondiale après trois ans d’absence avec un total de 316 kg, soit 141 kg à l’arraché et 175 kg à l’épaulé- jeté. M.P.D.

image