11 novembre 2021
3 balles – 2 prises… et retiré
Par: Laurent Théoret

L’entreprise 3 balles – 2 prises / 3 buts – 2 passes avait pignon sur rue sur l’avenue Duclos au centre-ville de Saint-Hyacinthe. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

L’aventure du commerce 3 balles – 2 prises / 3 buts – 2 passes aura été de courte durée. Après deux ans d’activités marqués par la pandémie au centre-ville de Saint-Hyacinthe, il a déclaré faillite le 14 septembre dernier.
Publicité
Activer le son

Le complexe sportif abritant une glace synthétique pour le hockey et deux cages de frappeurs pour le baseball a annoncé la fermeture définitive de ses activités par l’entremise de sa page Facebook. « C’est la pandémie qui nous oblige à fermer. Nos clients d’avant la pandémie ne sont pas revenus lorsque nous avons pu reprendre nos activités », explique l’actionnaire principal de l’entreprise, Éric Pelletier.

Selon les documents obtenus auprès de Jean Lelièvre syndic, l’entreprise affiche un passif de 221 998 $. Ce montant représente la totalité des réclamations des créanciers non garantis. Au bilan, il n’y a aucun créancier garanti et la somme de l’actif est de 2500 $.

Les actifs ont déjà fait l’objet d’une offre d’achat d’Usinage Maska au montant de 4000 $. Cette entreprise a aussi laissé des plumes dans cette aventure.

La Banque Nationale du Canada est la seule institution financière qui apparaît sur la liste des créanciers non garantis avec une réclamation de 60 000 $. Quant aux autres créanciers non garantis, leurs réclamations totalisent 161 988 $. On y retrouve aussi Place Maska, à titre de propriétaire des locaux, et Usinage Maska.

image