16 mars 2017
Accumulations de neige et perturbations
Par: Olivier Dénommée

Selon la Ville de Saint-Hyacinthe, il faudra encore deux bonnes journées pour compléter l’opération déneigement dans les rues et sur les trottoirs. Photo François Larivière - Le Courrier

Selon la Ville de Saint-Hyacinthe, il faudra encore deux bonnes journées pour compléter l’opération déneigement dans les rues et sur les trottoirs. Photo François Larivière - Le Courrier

Avec l’accumulation record des derniers jours, il fallait s’y attendre : l’opération déneigement a été longue et laborieuse, même si la Ville de Saint-Hyacinthe a mis tous ses effectifs sur le cas. La Ville a annoncé mercredi avant-midi qu’il pouvait rester encore de 36 à 48 heures avant que l’opération soit complétée… ce qui veut dire que les déneigeuses feront possiblement partie du paysage jusqu’à vendredi matin.

Publicité
Activer le son

« 100 % de l’équipe de déneigement travaille depuis mardi après-midi », assure Brigitte Massé, directrice des communications à la Ville, précisant que toutes les rues étaient au moins sommairement déneigées mercredi matin. Ce n’était cependant pas encore le cas de bien des trottoirs, et encore moins du stationnement derrière le Centre des arts Juliette-Lassonde, toujours impratiquable en après-midi.

D’ici la fin de l’opération, Brigitte Massé invite la population maskoutaine à éviter autant que possible de prendre la voiture. « Notre service de transport en commun fonctionne normalement et ne compte que quelques minutes de retard sur son horaire », précisait-elle mercredi. Idem pour la ligne 200 du CITVR, liant Saint-Hyacinthe à Longueuil.

Pire mardi?

Même si la neige n’a commencé à tomber qu’en après-midi mardi, c’est ce soir-là qui aurait causé le plus de maux de tête aux automobilistes, à en croire les entreprises de remorquage qui en ont eu plein les bras avec des appels qui s’enchaînaient. « On a fini nos remorquages de mardi à 5 h 30 du matin mercredi », explique-t-on chez Remorquage Saint-Hyacinthe. « C’était vraiment terrible mardi soir : même les employés de la Ville étaient pris dans la neige », remarque Normand Lapierre de Remorquage Express. Ce dernier a même reçu une demande inusitée mardi. « Une dame nous a demandé d’aller chercher son fils à la bibliothèque, mais de laisser son auto là! » 

La Sûreté du Québec a aussi confirmé de nombreuses sorties de route et collisions depuis mardi, mais on ne dénombre aucun blessé grave dans la région, y compris lors d’un carambolage sur l’autoroute 20 Ouest à la hauteur de Sainte-Hélène-de-Bagot.

Peut-être parce que beaucoup de travailleurs ont fait le choix de rester chez eux hier, le bilan des accidents de la route était plus modeste mercredi : la perte de contrôle d’un véhicule sur la route 116 a forcé un détour pendant quelques heures, mais sans plus.

image