10 mars 2022
Hockey M18 AAA
Adversité et calendrier condensé font tituber les Gaulois
Par: Maxime Prévost Durand
La séquence est intense pour les Gaulois de Saint-Hyacinthe, qui viennent de disputer quatre matchs en six jours (ou six matchs en neuf jours si on remonte un peu plus loin). Malgré des signes encourageants la semaine dernière, ce rythme effréné, combiné aux adversaires bien classés qui croisent leur route, commence à leur rendre la vie plus dure.

Tout juste revenue d’Amos, où elle a arraché deux victoires aux Forestiers, la formation maskoutaine a poursuivi sur sa lancée avec une victoire en tirs de barrage contre les Estacades de Trois-Rivières le 4 mars. Les choses se sont toutefois compliquées par la suite, avec des défaites face aux Cantonniers de Magog, dimanche, puis contre le Rousseau-Royal de Laval-Montréal, mardi. Ils ont également affronté les Lions du Lac Saint-Louis, mercredi soir, mais le résultat n’était pas encore connu au moment de mettre sous presse.

Le brio du gardien Gabriel d’Aigle a permis aux Gaulois de se sauver avec la victoire à Trois-Rivières, 4e meilleure équipe de la ligue. Le Sorelois a repoussé 30 des 31 tirs dirigés vers lui, en plus de freiner sept des huit patineurs des Estacades qui lui ont fait face en tirs de barrage.

L’attaquant Ludovic Lefebvre a créé l’égalité 1 à 1 en fin de 3e période, puis son coéquipier Cédric Plante a clôt le débat en fusillade.

Le résultat a été plus sévère deux jours plus tard contre le Rousseau-Royal, qui l’a emporté 5 à 1. Après avoir accordé le premier but, Saint-Hyacinthe a nivelé la marque en avantage numérique grâce à Chad Prepszl. Les opposants ont toutefois repris le contrôle du pointage en battant le gardien Cédric Cyr-Dauphinais à trois reprises en 2e période. Laval-Montréal a ensuite complété la marque avec un but dans un filet désert en fin de rencontre.

De retour devant le filet maskoutain contre les Cantonniers mardi, Gabriel d’Aigle a été bombardé de 56 tirs dans un revers de 4 à 1. Le club de l’Estrie, qui est déjà assuré d’être couronné dans la division Tacks à la fin de la saison, a pris une avance de 2 à 0 avec des buts en avantage numérique. L’unique réplique des Gaulois est venue du bâton de Samuel Kingsley, en avantage numérique, en milieu de 2e période. Magog a ajouté deux autres buts en 3e période pour assurer sa victoire.

Un seul rendez-vous est à l’horaire de la troupe de Marc-André Ronda au cours de la fin de semaine, contre le Blizzard du Séminaire Saint-François, à Québec, samedi après-midi. Ce rendez-vous aura son importance au classement puisque les Gaulois accusaient un seul point de retard sur leur prochain adversaire et la 9e place avant leur partie jouée hier soir.

Le club maskoutain renouera ensuite avec le Stade L.-P.-Gaucher pour la dernière fois avant la fin du calendrier régulier, le mercredi 16 mars, en accueillant le Rousseau-Royal de Laval-Montréal.

image