22 septembre 2022
Budget participatif
Au tour des jeunes de voter
Par: Sarah-Eve Charland
L’un des projets soumis au vote pourrait voir le jour au parc des Enfants-de-la-Métairie. Photothèque | Le Courrier ©

L’un des projets soumis au vote pourrait voir le jour au parc des Enfants-de-la-Métairie. Photothèque | Le Courrier ©

C’est finalement quatre projets qui sont soumis au vote du budget participatif de la Ville de Saint-Hyacinthe. Les Maskoutains de 13 à 31 ans peuvent choisir entre plusieurs projets visant autant à planter des arbres qu’à aménager des environnements favorables à certaines espèces d’insectes ou d’animaux.

La période de vote a été lancée le 12 septembre et se poursuit jusqu’au 12 octobre. Le projet qui aura remporté le plus grand nombre de votes sera réalisé en 2022-2023. Le processus de vote est entièrement virtuel et se déroule sur le site www.st-hyacinthe.ca/budgetparticipatif. La Ville de Saint-Hyacinthe a réservé une somme de 50 000 $ pour la première édition du budget participatif.

S’inscrivant dans le cadre du Plan de développement durable de la Ville, les projets ont été élaborés par des jeunes de 13 à 31 ans qui ont été appuyés par des experts et des employés municipaux. Au printemps dernier, la Ville avait reçu une quinzaine de soumissions. De ce nombre, quatre projets répondant à tous les critères ont été retenus.

Le premier projet consiste à planter différentes espèces d’arbres au parc des Enfants-de-la-Métairie afin de créer un arborétum. Sa composition comprendrait une variété d’arbres indigènes de la Montérégie.

Un autre projet propose de créer un environnement favorable aux papillons et aux autres pollinisateurs au parc des Sociétaires. L’oasis de papillons se composerait de parcelles de jardins où plusieurs variétés de fleurs fleuriraient en alternance du printemps à l’automne.

Les intéressés pourront aussi voter pour le projet Parcours tes sens qui consiste à implanter un jardin sensoriel sur le terrain du Centre culturel Humania Assurance. Les visiteurs pourront, entre autres, y découvrir des informations sur la nature à l’aide de pancartes informatives et d’un code QR.

Le dernier projet soumis au vote suggère d’installer de nouvelles cheminées dédiées aux martinets ramoneurs, une espèce d’oiseau en déclin depuis plusieurs années. Les installations prendraient forme près de la rivière Yamaska.

image