10 Décembre 2015
Judo
Audrey Poirier et Benjamin Daviau s’envolent pour la France
Par: Maxime Prévost Durand

Audrey Poirier et Benjamin Daviau s’envolent pour la France

Audrey Poirier et Benjamin Daviau s’envolent pour la France

Benjamin Daviau et Audrey Poirier participeront au Tournoi international d’Aix-en-Provence au cours de la fin de semaine. Photo Martin Grenier

Deux membres du Club de judo de Saint-Hyacinthe, Audrey Poirier et Benjamin Daviau, se sont envolés pour la France mercredi soir afin de ­participer au cours de la fin de semaine au Tournoi international d’Aix-en-Provence, une compétition relevée regroupant des judokas de différents pays.

Publicité
Activer le son

Les deux athlètes figurent parmi les neuf Québécois qui ont été sélectionnés par l’entraîneur provincial de Judo ­Québec, Sergio Pessoa. Daviau sera en compétition chez les moins de 60 kg, ­tandis que Poirier se battra chez les moins de 70 kg. Tous deux vont concourir dans la catégorie d’âge des moins de 21 ans.

« Benjamin a bien performé lors des ­premières compétitions cette saison, à l’Omnium du Québec et à­ l’Ontario Open, puis Audrey est une ­athlète de ­niveau élite que nous avons ­ciblée », a ­indiqué M. Pessoa au ­COURRIER pour expliquer la sélection des protégés de l’entraîneur Louis Graveline.

À 16 ans, Audrey Poirier en sera à sa ­première expérience sur la scène ­internationale. Membre de l’équipe ­Québec « relève » depuis cet été, elle ­souhaite d’abord et avant tout aller ­chercher de l’expérience, mais son ­esprit de compétition la motive également à bien faire sur les tatamis.

« Pour moi, c’est un privilège de pouvoir participer à cette compétition. Je vais foncer, peu importe qui va se ­trouver devant moi. Je sais qu’ils sont bons en Europe, mais je suis capable de tirer mon épingle du jeu », a-t-elle soutenu à la veille de son départ, fébrile.

Benjamin a quant à lui participé à deux reprises à des compétitions en ­Allemagne au cours des dernières années, mais en sera à une première ­présence au tournoi français. « J’ai un ami dont le père est un Français et ils y vont chaque année. Une fois, il y avait le champion du monde, le champion de France et le champion universitaire du Japon dans sa catégorie », décrit ­Benjamin pour illustrer le caractère relevé de la compétition.

Incommodé par une commotion ­cérébrale plus tôt cette année, le judoka de 18 ans s’est bien remis et a remporté en novembre la médaille d’or dans sa catégorie à l’Ontario Open, ainsi que le bronze chez les seniors.

En plus de participer au Tournoi ­international d’Aix-en-Provence, les deux judokas du club maskoutain auront la chance de prendre part à un camp ­d’entrainement, une opportunité d’aller chercher des outils ­supplémentaires à l’aube de compétitions comme la Coupe Québec, le ­championnat provincial et le championnat canadien.

image