23 décembre 2021
Tournoi national de hockey M13 de Saint-Hyacinthe
Aussitôt annoncé, aussitôt annulé
Par: Maxime Prévost Durand
Au lendemain d’un point de presse au cours duquel le comité organisateur du Tournoi national de hockey M13 de Saint-Hyacinthe confirmait la tenue de la 48e édition au début janvier, le resserrement des mesures sanitaires a contraint l’événement à tout annuler. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Au lendemain d’un point de presse au cours duquel le comité organisateur du Tournoi national de hockey M13 de Saint-Hyacinthe confirmait la tenue de la 48e édition au début janvier, le resserrement des mesures sanitaires a contraint l’événement à tout annuler. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Pour une deuxième année consécutive, il n’y aura pas de Tournoi national de hockey M13 de Saint-Hyacinthe. Même si tout était en place pour un retour en force, avec 86 équipes inscrites en vue de la 48e édition prévue du 6 au 16 janvier, tout est tombé à l’eau en raison des nouveaux resserrements des mesures sanitaires.

La décision d’annuler le tournoi a été prise samedi lors d’une réunion d’urgence du comité organisateur en réponse aux annonces faites par le premier ministre du Québec, François Legault, deux jours plus tôt. Ce dernier avait dévoilé le retour de mesures sanitaires plus strictes parmi lesquelles les compétitions et les tournois sportifs devaient être suspendus jusqu’à nouvel ordre.

Comme le début du tournoi maskoutain approchait à grands pas et qu’il est impossible, pour le moment, de prévoir la date à laquelle les compétitions sportives pourront reprendre, l’organisation n’a eu d’autre choix que de tirer un trait sur son rendez-vous. L’option de reporter le tournoi était sur la table, mais n’a pas été retenue.

« On ne repousse pas le tournoi parce que ça joue trop au yo-yo encore, a fait savoir au COURRIER le président du comité organisateur, Lucien Beauregard. Le tournoi reviendra en janvier 2023. »

Il s’agit néanmoins d’une vive déception, autant pour les joueurs des équipes qui devaient y participer que pour le comité organisateur lui-même, qui a travaillé depuis juillet à bâtir une édition qui n’aura finalement pas lieu.

Un point de presse avait même été organisé le 15 décembre pour annoncer la tenue de la 48e édition. On savait que le contexte était fragile avec la hausse importante des cas de COVID-19 dans les jours précédents, mais on avait tout de même bon espoir de pouvoir renouer avec la tradition de faire vibrer le Stade L.-P.-Gaucher au rythme du hockey M13 au début janvier. « Soyez assurés qu’il va y avoir un tournoi », clamait alors Lucien Beauregard. Le lendemain, tout s’écroulait.

Chacun des clubs qui devaient participer au tournoi a déjà été contacté, a indiqué le président du comité organisateur. « On va rembourser toutes les équipes d’ici le 30 janvier », a-t-il précisé.

Les commanditaires auront quant à eux l’option d’être remboursés ou de reconduire leur appui pour l’an prochain.

« Par chance, on avait un petit coussin qui va nous permettre d’absorber les dépenses qui avaient déjà été faites, comme pour les programmes et les médailles », a poursuivi M. Beauregard.

Par ailleurs, Hockey Québec en a rajouté mardi en informant que tous les matchs de hockey étaient suspendus au moins jusqu’au 9 janvier inclusivement. Les entraînements sont toutefois permis.

De son côté, l’Association de hockey mineur de Saint-Hyacinthe avait déjà prévenu que toutes ses activités (parties et pratiques) allaient être mises sur pause minimalement du 20 décembre au 2 janvier à la demande de Hockey Richelieu. Avec les nouvelles indications de la fédération québécoise, elle a confirmé que cette période s’étirerait jusqu’au 9 janvier.

image