3 Décembre 2020
Le pissenlit
Aux portes tournantes
Par: Le Courrier
Publicité
Activer le son

Ce n’est pas un titre trompeur, mais pas loin si on ne se donne pas la peine de lire le texte que nous avons écrit la semaine dernière sur les fugues à répétition qui affligent le Centre jeunesse de la Montérégie de Saint-Hyacinthe. « Moins de fugues recensées dans la dernière année », pouvait-on lire à ce sujet. Effectivement, il y a eu moins de fugues d’avril à la mi-septembre cette année qu’à la même période l’an dernier. Le nombre de fugues est passé de 183 à 109 fugues. Il faut garder à l’esprit qu’on parle quand même de 109 fugues de mineures en l’espace cinq mois. Ça reste de la fugue en tabarouette! Bref, il est permis de se réjouir, mais avec modération.

image