17 février 2022
Avec quoi êtes-vous en accord avec le convoi de la liberté ?
Par: Le Courrier

J’ai été très surpris de constater le résultat du sondage à la question Internet parue dans Le Courrier du 10 février : « Convoi de la liberté : appuyez-vous les camionneurs? ». Surpris et même consterné que 87 % des 3117 répondants soient en accord avec ce convoi.

Au début de cette manifestation, il était réclamé auprès du gouvernement canadien la levée de l’obligation d’être vaccinés pour les camionneurs. Si cette demande avait été acceptée, le passeport vaccinal aurait quand même été exigé de l’autre côté de la frontière. Une demande illogique! Par la suite, les manifestants sont passés à l’exigence adressée à Justin Trudeau de lever toutes les mesures sanitaires qui pourtant ne concernaient plus le fédéral, mais étaient du ressort du gouvernement du Québec. Rappelons que tout cela se passe dans un contexte où nous assistons assez rapidement à une cessation très importante des principales règles du confinement qui devrait se terminer le 14 mars. Nous pouvons dire que cette manifestation arrive trop tard, s’ils voulaient se faire entendre.

Nous avons assisté à un autre passage : celui d’exprimer un point de vue par une manifestation à une occupation de plusieurs rues du centre-ville d’Ottawa, et ce, sans souci pour la population locale qui devait en subir les inconvénients, dont le plus grand semble avoir été le bruit assourdissant des camions. À quoi cela pouvait-il vraiment être utile lorsque les responsables politiques dormaient très loin à l’abri de ces bruits rugissants? Ces manifestants réclament « pour eux » la liberté, en imposant aux familles de cette région leur bruit assourdissant tout en occupant leur espace de vie et en agressant des personnes qui portent le masque.

Ensuite est apparu un dérapage important avec des revendications incompréhensibles, illogiques, irréalistes et antidémocratiques comme exiger à deux institutions gouvernementales composées de personnes non élues comme le Sénat et la gouverneure générale de démettre de ses fonctions le premier ministre Justin Trudeau qui a été élu par le peuple. Dernièrement, les manifestants sont même passés à l’élection, entre eux, d’agents de la paix.

Un pourcentage important de notre population réclame « son » droit à la liberté en refusant de se faire vacciner, malgré la recommandation des scientifiques de la planète qui ont pourtant plus d’études que nous sur le sujet. Par l’exercice de « sa » liberté, on semble être peu préoccupé par la liberté de personnes qui ne peuvent pas accéder adéquatement à leur droit d’être bien soignées, car leur opération est reportée. Avec « la » liberté des non-vaccinés, des lits d’hôpitaux sont monopolisés et des personnes soignantes sont accaparées aux soins intensifs.

Pour mieux comprendre cette manifestation devenue une occupation, il faut se demander qui sont les instigateurs de ce mouvement. Nous apprenons dans les médias que c’est l’œuvre de personnes qui soutiennent Donald Trump et qui ont pris d’assaut le Capitole, il y a un an. Ce qui semble être un mouvement spontané de gens qui en ont ras le bol est en fait un mouvement organisé et dirigé par d’anciens membres haut placés de la GRC et de l’armée.

Nous devrions être préoccupés de savoir que Fox News donne un appui médiatique à ce mouvement. Nous devrions nous inquiéter pour le maintien de notre démocratie et le fait que des intérêts financiers liés à l’extrême droite, incluant

Donald Trump, appuient cette occupation. À mon avis, nous devrions être très alarmés et vigilants par la montée de l’extrême droite qui s’exprime de plus en plus. Je pose à nouveau la question : avec quoi êtes-vous d’accord?

Jean-Paul St-Amand, Saint-Hyacinthe

image