21 avril 2022
Avenue Saint-Louis : faire passer la pilule
Par: Martin Bourassa
La reconstruction des infrastructures a débuté cette semaine sur l’avenue Saint-Louis à Saint-Hyacinthe, en route pour un chantier qui s’étirera jusqu’à la fin novembre. Photo François Larivière | Le Courrier ©

La reconstruction des infrastructures a débuté cette semaine sur l’avenue Saint-Louis à Saint-Hyacinthe, en route pour un chantier qui s’étirera jusqu’à la fin novembre. Photo François Larivière | Le Courrier ©

À la surprise des automobilistes, l’un des principaux chantiers routiers de l’été a débuté dans des conditions hivernales, mardi matin, sur l’avenue Saint-Louis à Saint-Hyacinthe.

La plus récente livraison de flocons a laissé une couverture de 7 centimètres de neige, forçant les automobilistes qui avaient déjà remisé leurs pneus d’hiver à redoubler de prudence dans la gadoue du matin et du midi. Ceux qui ont circulé dans le secteur du quartier Saint-Joseph ont aussi été confrontés à des cônes orange et à une toute nouvelle signalisation annonçant des travaux de grande envergure et quelques détours.

Sur l’avenue Saint-Louis, la réfection complète des égouts mettra la patience des automobilistes, des résidents et des commerçants de cette artère à rude épreuve. Les travaux s’échelonneront sur une période de 32 semaines, soit jusqu’au 25 novembre si tout va pour le mieux. Les entraves seront nombreuses autant pour les automobilistes que pour les piétons puisque le chantier évolutif se déplacera tout le long de l’avenue Saint-Louis. Ceux-ci devront faire preuve de collaboration et de compréhension. La circulation locale sera permise, ce qui ne devrait pas trop affecter les commerces qui s’y trouvent.

Du côté de la Pharmacie Catherine Lamarre, affiliée à la bannière Familiprix, on fera le nécessaire pour que les impacts soient les plus limités possible pour la clientèle.

Le plan de match est fin prêt, assure Patrice Derochette, gestionnaire principal des Pharmacies Catherine Lamarre. « Nous sommes un service essentiel et nous ne pouvons pas vraiment fermer nos portes. Nous n’aurons pas le choix de composer avec cette situation hors de notre contrôle et de nous adapter au fur et à mesure que le chantier progressera. Nous ne prévoyons aucune fermeture, même si l’accès sera limité, du moins pour les voitures pendant la semaine du 5 au 10 mai. Aux Travaux publics, on nous assure que l’accès piétonnier sera maintenu en tout temps, ce qui ne devrait pas trop perturber nos opérations. On sera donc opérationnel comme à l’habitude, pendant nos heures habituelles. »

Si la confiance règne, M. Derochette n’a rien négligé pour autant afin de limiter autant que faire se peut les inconvénients du chantier. Tout sera mis en œuvre pour faire passer la pilule. « Notre service de livraison sera disponible pour nos clients qui préféreront cette alternative. On invitera aussi notre clientèle à renouveler leurs prescriptions à l’avance ou par Internet pendant la semaine de travaux plus critiques à l’avant de la pharmacie. Il y a aussi la possibilité de se rendre aux autres succursales Familiprix de la rue des Cascades et du boulevard Laurier Est, près du supermarché Metro, en cas de besoin. »

image