11 novembre 2021
Julien Pinsonneault
Battre et rebattre son propre record Guinness
Par: Maxime Prévost Durand

Julien Pinsonneault, en compagnie de son partenaire Frédéric Demers, a de nouveau abaissé son record Guinness du demi-marathon le plus rapide en poussant un fauteuil roulant, samedi, sur la piste d’athlétisme du Cégep de Saint-Hyacinthe. Photo Robert Pinsonneault

Tous les records sont faits pour être battus, même si c’est par soi-même. Déjà détenteur du record Guinness du demi-marathon le plus rapide en poussant un fauteuil roulant, Julien Pinsonneault en a fait la preuve en abaissant une fois de plus sa propre marque, samedi.
Publicité
Activer le son

Le coureur maskoutain a réalisé l’exploit sur la piste d’athlétisme du Cégep de Saint-Hyacinthe, où il a survolé la distance de 21,1 km en 1 h 16 min 49 s. Son partenaire Frédéric Demers prenait place dans le fauteuil adapté KartUs qu’il poussait.

L’athlète de 28 ans améliorait ainsi de plus de deux minutes son propre record Guinness. L’ancienne marque, fixée à 1 h 19 min 23 s, avait été enregistrée par Julien Pinsonneault l’automne dernier, sous une pluie battante, sur la piste d’athlétisme de l’Université de Sherbrooke, où il étudie.

« Mon objectif cette fois, en termes de temps, était de faire en bas de 1 h 17. Pour chaque tour, je m’étais fixé un temps de passage que je visais. J’avais des lapins de cadence devant moi et des gens pour m’aider à savoir si j’étais en avance ou en retard sur mes objectifs. Finalement, j’ai même été un peu plus rapide », s’est-il réjoui après avoir relevé ce défi sportif.

Grâce à ce chrono, Julien Pinsonneault battait pour la troisième fois ce record Guinness de façon officielle. Il s’était approprié le record en 2019, avec Charles-Olivier Gauvin, lors du demi-marathon de Lachine, avec un temps de 1 h 23 min 52 s, et avait abaissé sa marque l’an dernier avec Frédéric Demers à Sherbrooke. C’est donc un peu plus de sept minutes qu’il a retranchées en à peine deux ans.

« C’est beaucoup, s’est-il exclamé en s’arrêtant à cette observation. Je vois cette amélioration et qui sait jusqu’où ça peut aller! »

Amener les courses partagées à Saint-Hyacinthe

Après avoir découvert les courses partagées à Sherbrooke, où il réside depuis quelques années pour ses études, Julien Pinsonneault a l’intention d’amener le concept à Saint-Hyacinthe dès qu’il reviendra dans la région pour de bon l’an prochain. Il souhaite ainsi lancer des sorties organisées qui permettront à des gens à mobilité réduite d’être jumelés avec des coureurs qui les pousseront en fauteuil adapté.

L’athlète dit d’ailleurs avoir voulu réaliser son défi sur la piste d’athlétisme du Cégep de Saint-Hyacinthe, samedi, afin de « montrer aux gens » ce que sont les courses partagées et « qu’ils voient que c’est rassembleur ». Il espère également trouver des personnes désireuses de s’impliquer dans ce projet qu’il compte mettre en place.

Quant à ses prochains défis sportifs, Julien Pinsonneault compte maintenant s’attaquer à un autre record Guinness, soit celui du marathon le plus rapide en poussant un fauteuil roulant. La plus récente marque a été établie ce week-end par un duo espagnol en 2 h 53 min 28 s.

image