12 mai 2022
Campagne de financement de la Fondation Martin-Giard
Benoit Chartier à la présidence d’honneur
Par: Jérémy Bezeau
Le lancement de la campagne de financement de la Fondation Martin-Giard a eu lieu dans les bureaux de DBC Communications. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Le lancement de la campagne de financement de la Fondation Martin-Giard a eu lieu dans les bureaux de DBC Communications. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Dans le but de soutenir le Service d’animation à la vie spirituelle et à l’engagement communautaire au Cégep de Saint-Hyacinthe, la Fondation Martin-Giard a procédé au lancement de sa campagne de financement annuelle, lundi, sous la présidence d’honneur du président-directeur général de DBC Communications, Benoit Chartier.

« C’est avec beaucoup de plaisir que j’ai accepté la présidence d’honneur de la campagne de financement de la Fondation Martin-Giard, a souligné Benoit Chartier, principalement touché par la cause en raison de la pandémie. J’ai une fille qui étudiait au cégep durant la pandémie et elle a dû passer près d’un an et demi dans sa chambre avec des cours en ligne. Il était donc important pour moi de m’impliquer pour que la vie des étudiants reprenne son cours normal. » La fondation peut faire la différence dans la vie des étudiants, dit-il. M. Chartier est d’autant plus concerné par cette cause puisqu’il connaît bien la famille de Martin Giard.

Implantée au Cégep de Saint-Hyacinthe depuis 1983, la Fondation Martin-Giard a pour mission de promouvoir la quête de sens dans la vie des étudiants qui ont envie de s’engager et de s’impliquer dans la communauté. Un petit local est offert aux étudiants du cégep où il est possible de venir dîner et d’échanger des idées. « Surtout au retour de la pandémie, ça a été hyper important de créer un lien puisque tout le monde était à la maison et personne ne pouvait se rencontrer », mentionne l’animatrice à la vie spirituelle et à l’engagement communautaire, Michèle Guimond.

Des rencontres d’accompagnement individuel permettent à plusieurs jeunes de cheminer dans leur quête vers l’autonomie. « Avec ces rencontres, plusieurs découvrent une carrière ou une passion. Ça permet d’engager l’humain dans le communautaire par la suite. On voit le résultat depuis les années », affirme la présidente du conseil d’administration, Magaly Caouette.

Afin de soutenir sa mission, la Fondation fait appel à la générosité de tous les citoyens, organismes et entreprises de la région. Contrairement à la campagne prépandémique de 2019, la Fondation ne se donne pas d’objectif précis cette année. Les dons recueillis serviront à payer les frais des activités du service ainsi qu’à continuer d»offrir la présence des animateurs à la vie spirituelle et à l’engagement communautaire.

Pour faire un don, visitez le site Internet fondationmartingiard.ca.

image