2 décembre 2021
Bleu Jeans Bleu : pour une dernière fois
Par: Maxime Prévost Durand

Après plus de trois ans de tournée et au-delà de 150 spectacles donnés depuis la sortie de l’album Perfecto et de l’explosion « Coton ouaté », le groupe Bleu Jeans Bleu s’apprête à tourner la page sur ce chapitre qui a changé le cours de sa carrière. Et c’est à Saint-Hyacinthe, au Centre des arts Juliette-Lassonde, que ce chapitre se terminera, le vendredi 10 décembre.

On le sent, les gars de Bleu Jeans Bleu sont attachés à ce spectacle. Même s’ils sont excités à l’idée de retourner en studio l’an prochain pour créer un nouvel album, une certaine nostalgie les envahit déjà à l’idée de voir la tournée Perfecto, si spéciale et marquante à leurs yeux, prendre fin.

« Perfecto, c’est un album et une tournée qui ont tout changé pour nous. Notre vie a changé avec ça. De voir la fin de ce chapitre-là, ça nous donne envie de mordre dans tous les derniers shows en nous disant : profitons-en », lance Mathieu « Claude Cobra » Lafontaine, chanteur du groupe, en entrevue téléphonique avec LE COURRIER.

« Je ne suis pas un gars de dernière fois. Je n’aime pas la fin des choses, poursuit-il. Et on n’est pas tannés de ce show-là, au contraire. C’est un show qu’on a dans le corps. On veut continuer de le savourer. Il y a des choses qui fonctionnent vraiment bien. Il va falloir travailler fort pour créer un autre show qui va avoir le même oumf. C’est la mission qu’on se donne pour le prochain. »

Depuis que leur succès « Coton ouaté » a pris des proportions insoupçonnées, leurs foules n’ont jamais cessé de grossir. « À chaque show, on se disait : voyons, qu’est-ce qui est en train de se passer », se souvient Mathieu Lafontaine à propos du phénomène observé en 2019.

Bleu Jeans Bleu, qui comptait pourtant déjà deux albums à son actif avant Perfecto, a été propulsé à un statut qui l’a lui-même surpris. Des expériences inouïes ont suivi, que ce soit de chanter « Coton ouaté » avec Céline Dion sur la scène du Centre Bell, de jouer en Afrique du Sud pour Occupation Double, d’animer un gala ComediHa! ou même de lancer sa propre bière. Le genre de trucs qu’ils ne pensaient jamais réaliser.

« Avec Perfecto, il est arrivé un paquet d’affaires improbables », reconnaît celui qui se glisse dans la peau de Claude Cobra sur scène. « Jouer avec Céline, tu ne mets pas ça sur ta liste. Tu ne peux pas te dire : ah oui, j’aimerais ça un jour. Pas pour Bleu Jeans Bleu en tout cas. C’est le plus gros lapin qu’on aurait pu nous sortir d’un chapeau. À partir de ce moment, on dirait qu’on pouvait se dire : tout se peut. Ce que tu veux atteindre dans tes projets, il faut que ça reste réaliste, mais ce qui peut en découler après, tu ne le sais pas et tu ne le contrôles pas. Ça peut aller plus loin que tu penses, dont une affaire comme avec Céline. »

Une tournée européenne pourrait maintenant s’ajouter à la liste de ces expériences improbables. Rien n’est concrétisé pour l’instant, précise Mathieu Lafontaine, mais il y a fort à parier que les Bleus pourront faire une saucette outre-mer l’an prochain.

L’année 2022 sera par ailleurs consacrée à la création d’un nouvel album. Après le succès de Perfecto, Bleu Jeans Bleu ne veut pas se mettre la pression de créer un autre « Coton ouaté ». « Ce serait mal comprendre ce qui est arrivé avec cette toune-là parce que c’est particulier et on ne peut pas espérer deux fois ce genre de coup de circuit. Par contre, le fait que Bleu Jeans Bleu soit maintenant reconnu, ce sera de voir ce qu’on fait avec ça parce qu’il y aura des attentes. »

Pour son au revoir à Perfecto au Centre des arts Juliette-Lassonde, Bleu Jeans Bleu se promet de belles émotions – « on va brailler tout le long », lance en riant Mathieu Lafontaine –, mais surtout beaucoup de plaisir. « Le but de ce projet-là a toujours été de rendre le monde heureux, de nous rendre heureux et on se rend compte que ça fait du bien aux gens. On garantit que les gens sortiront de bonne humeur après avoir écouté de la musique qui se tient et après avoir eu mal aux joues un peu. Ce sera une soirée de grand bonheur. Ça a toujours été la mission des Bleus et ça le restera toujours. »

image