17 février 2022
BMW M240 xDrive 2022 : la petite est parfois la meilleure
Par: Marc Bouchard
Photo BMW

Photo BMW

J’ai toujours aimé conduire une BMW. Le constructeur allemand mise d’abord sur les sensations de conduite et sur la communication directe entre le conducteur et sa voiture pour se forger une personnalité.

Clairement, cela ne peut pas plaire à tout le monde. Il faut être un enthousiaste de la conduite pour apprécier, au plus haut niveau, ce type de qualité. On doit aussi être particulièrement sensible au plaisir de conduite pour choisir de passer toutes ses journées au volant de ce genre de véhicule.

Chérie, qui a eu l’opportunité de tester quelques BMW au fil des ans, m’a dit un jour qu’elle était née pour se retrouver derrière le volant de ces germaniques sportives. Elle en admire la précision et aime bien la notion d’ergonomie développée par le constructeur de Munich.

Ici, cependant, mon opinion diffère. Certains modèles de BMW ont perdu un peu de ce côté direct, de cet aspect sportif, pour se retrancher derrière une certaine bourgeoisie mal venue. Il est vrai, dois-je dire, que Chérie n’a pas mis la main au volant d’une de ces voitures.

Mais la BMW M240 m’a permis de renouer avec cet enthousiasme. Prendre le volant de ce petit coupé sport nous ramène directement aux sources : le dynamisme de conduite, le mariage quasi parfait entre le conducteur, la voiture et la route. Bref, de quoi se donner un sourire chaque fois qu’on prend le volant, même si la M240 est une des plus petites de la gamme.

Un look repensé

En 2022, BMW a revu la silhouette de la M240. Le petit coupé, de couleur mauve lors de mon essai, a heureusement eu le bonheur de ne pas recevoir les grilles qui sont loin de faire l’unanimité chez les voitures de plus grand format de la famille. Cela lui permet de conserver une allure dynamique et athlétique, sans donner l’impression d’avoir été surdimensionnée par des stéroïdes.

En fait, on s’est inspiré de l’histoire pour revoir ce petit véhicule, reprenant les éléments de la BMW 2002, une des plus belles BMW de l’histoire. On distingue cette parenté surtout dans les phares avant. L’habitacle a lui aussi subi quelques changements, mais tant la silhouette que le cockpit conservent les traits qui ont toujours été l’apanage du petit véhicule. Vous aurez compris que, tout coupé qu’elle est, la série 2 exige de sérieuses contorsions (surtout quand on a ma taille) pour se glisser confortablement aux places arrière. Une fois installé d’ailleurs, n’en bougez plus, car ce n’est certes pas l’endroit le plus confortable de l’habitacle.

À l’avant, en revanche, les sièges proposent un confort digne de mention, capables de correspondre à tous les profils de conducteur. Idéal pour celui qui veut bien maîtriser le petit bolide.

Un vrai bolide

Car oui, il s’agit d’un petit bolide. Son moteur 6 cylindres en ligne turbocompressé développe quelque 382 chevaux, jumelé à une boîte automatique (adieu manuelle cette année) 8 rapports dont les changements sont directs et sans hésitation. Le rouage intégral xDrive vient compléter le tout.

Il faut dire que la M240 n’est pas vraiment une Série 2. Ou si peu. En fait, elle partage avec la M3 et la M4 le châssis ultradynamique qui les caractérise. Grâce à son couple abondant, et à l’avantage de la traction du système à quatre roues motrices xDrive (qui envoie toute sa puissance aux roues arrière à moins qu’il ne soit absolument nécessaire d’en envoyer à l’avant), la M240i atteint les 100 km/h en seulement 4,3 secondes.

Amortisseurs adaptatifs, direction exceptionnelle, rouage intégral intelligent, la BMW 240 est une véritable petite bête de puissance et de plaisir, peu importe les conditions. En fait, cette combinaison ultime donne à la petite voiture un dynamisme qu’on avait presque oublié. À un tarif qui, pour les amateurs de sportive de luxe, n’est pas abusif : environ 58 000 $ de base.

Non, la BMW M240i xDrive n’est pas pour tout le monde. Mais pour les amateurs de conduite et de BMW, elle ranime une passion et un enthousiasme que d’autres modèles de la gamme avaient un peu fait oublier.

image