14 avril 2022
Bris d’égout en cours : eaux usées déversées dans la rivière
Par: Sarah-Eve Charland
Une opération majeure se déroule depuis mercredi après-midi afin de réparer le bris d’une conduite d’égout dans le secteur de la Porte des anciens maires. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Une opération majeure se déroule depuis mercredi après-midi afin de réparer le bris d’une conduite d’égout dans le secteur de la Porte des anciens maires. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Un bris d’une conduite majeure d’égout cause un déversement d’eaux usées dans la rivière Yamaska depuis hier matin. Le secteur touché englobe 15 000 citoyens de Saint-Hyacinthe qui sont invités à réduire leur consommation d’eau en attendant la réparation de la conduite.

Les eaux usées proviennent des secteurs Douville et Hertel–Notre-Dame. Le bris est survenu le 13 avril au matin sur une conduite d’égout d’un diamètre de 60 cm à proximité de la Porte des anciens maires. Une équipe municipale a été déployée pour amorcer les travaux de réparation en collaboration avec Urgence-Environnement. Les débits des eaux usées du secteur ont été redirigés vers des postes de pompage alternatifs. Malgré tout, les eaux usées continuent de se déverser dans la rivière pour une durée indéterminée. Les réparations impliquent des travaux majeurs d’excavation dans la bande riveraine et dans la rivière. La porte-parole de la Ville de Saint- Hyacinthe, Brigitte Massé, n’a pas voulu s’avancer sur une durée ni en termes d’heures ni en termes de jours. Les pluies abondantes pourraient influencer le délai des travaux.

« Le plus rapidement possible, c’est notre souhait. Des travaux en bande riveraine, quand on annonce des pluies importantes, ça représente des défis majeurs. On ne veut pas se prononcer trop tôt. On met le maximum d’énergie pour que ce soit le plus court possible. La quantité d’eaux déversées va dépendre de la durée des travaux et de la collaboration de la population », ajoute-t-elle.

Mme Massé ajoute que le niveau de la rivière est suffisamment haut pour absorber le déversement en raison de la température pluvieuse. « Il y a un bon débit dans la rivière. L’impact pour la faune aquatique est moindre. Le niveau est suffisamment haut. La pluie augmente le niveau dans la rivière, mais augmente aussi le déversement d’une certaine manière parce que certains conduits sont unitaires. Ça vaut dire que l’eau de pluie va dans les conduits », mentionne-t-elle.

Les citoyens et les étudiants des institutions d’enseignement de ce secteur sont interpellés par la Ville afin de réduire leur utilisation d’eau tant que les travaux seront en cours. La Ville tiendra la population informée de l’évolution des travaux.

« Avec des centaines de kilomètres de conduites souterraines et malgré nos investissements importants en entretien de nos infrastructures, nous ne sommes malheureusement jamais à l’abri d’une situation comme celle que nous vivons aujourd’hui. […] Nos équipes font tout ce qu’elles peuvent pour limiter les déversements et réparer la conduite le plus rapidement possible, mais il est impossible de contenir les eaux usées de 15 000 citoyens. Si chacun fait un effort pour diminuer sa consommation d’eau, nous pourrons limiter l’ampleur de ce déversement », souligne le maire de Saint- Hyacinthe, André Beauregard.

image