9 mai 2024 - 03:00
Changement de garde chez Mitsubishi Saint-Hyacinthe
Par: Marc Bouchard
Dans quelques jours, Dominique Fortin (à gauche) passera le flambeau de la concession Mitsubishi de Saint-Hyacinthe à deux employés de longue date : Maxime Desnoyers (au centre) et Jocelyn Roy (à droite). Photo François Larivière | Le Courrier ©

Dans quelques jours, Dominique Fortin (à gauche) passera le flambeau de la concession Mitsubishi de Saint-Hyacinthe à deux employés de longue date : Maxime Desnoyers (au centre) et Jocelyn Roy (à droite). Photo François Larivière | Le Courrier ©

La concession Mitsubishi de Saint-Hyacinthe avait été la première en Amérique du Nord à adopter la nouvelle image de marque en 2019. Photothèque | Le Courrier ©

La concession Mitsubishi de Saint-Hyacinthe avait été la première en Amérique du Nord à adopter la nouvelle image de marque en 2019. Photothèque | Le Courrier ©

Après plus de 20 ans à la tête de la concession Mitsubishi de Saint-Hyacinthe, le propriétaire Dominique Fortin a décidé de passer le flambeau à deux de ses collègues de longue date, Jocelyn Roy et Maxime Desnoyers. C’est officiellement le 17 mai que Dominique Fortin tournera la page sur une aventure qu’il a lui-même lancé en 2005.

« J’ai fait ce que j’avais à faire. J’ai adoré vivre toutes ces années, mais il est temps de céder ma place et de penser un peu à moi, souligne Dominique Fortin. Je m’étais promis de laisser la place à des collaborateurs quand je quitterais et je suis heureux de dire que cela s’est réalisé. Je suis pleinement convaincu que les nouveaux propriétaires poursuivront ce que l’on a construit au fil des ans. »

Il faut dire que l’aventure n’a pas toujours été de tout repos. Installée dans ce qui était d’abord une concession de voitures usagées que M. Fortin avait fondée avec un associé, la concession Mitsubishi n’avait pas le panache qu’elle a aujourd’hui. « Les premières années n’ont pas été faciles parce que la marque faisait un retour au Canada. Mais j’ai toujours eu confiance tant aux produits qu’à la compagnie, et ils nous ont toujours donné le support nécessaire. »

Au fil des ans, devenu seul propriétaire, Dominique Fortin a de nouveau démontré son leadership en devenant le premier concessionnaire en Amérique du Nord à adopter le nouveau programme d’image de la marque, un investissement plus qu’important.

« Au fil des ans, la compagnie m’a toujours soutenu, mais ce sont nos clients qui sont les plus importants. Encore aujourd’hui, ils viennent de partout pour acheter leur véhicule chez nous et ça, c’est notre symbole de réussite », mentionne Dominique Fortin.

Le montant de la transaction n’a pas été révélé.

Une équipe motivée

Les nouveaux propriétaires, Jocelyn Roy et Maxime Desnoyers, font partie de la famille. Ils travaillent aux côtés de Dominique Fortin depuis plus de 20 ans et sont impliqués dans la gestion quotidienne de l’entreprise depuis plusieurs années.

« Nous sommes évidemment reconnaissants envers Dominique d’avoir tenu parole et de nous avoir fourni l’occasion de relever ce défi, même si on sait qu’il y avait beaucoup de gens de l’extérieur intéressés », explique Jocelyn Roy.

Faire ce genre de transition dans une période où le monde de l’automobile est en pleine évolution demande cependant un certain niveau d’optimisme. « Nous sommes dans une période charnière. Dans quelques semaines aura lieu le premier grand congrès des concessionnaires nord-américains de Mitsubishi, et on nous promet des nouveautés intéressantes. Alors oui, bien sûr que nous sommes motivés à faire prospérer la concession », précise pour sa part Maxime Desnoyers.

« On aime mieux avoir peu de modèles qui se vendent très bien comme c’est le cas actuellement, qu’une cour remplie de modèles non vendus. »

Mais la clé pour l’avenir, selon les deux hommes, c’est l’équipe et la clientèle. « Nous avons de véritables perles au service et partout dans l’entreprise. Notre mission, c’est de continuer ce que Dominique a lancé sans y faire de grands changements pour le moment, soit une concession qui est d’abord à l’écoute de ses clients parce que c’est pour ça que les gens reviennent chez nous. Avec ça, on va assurer l’avenir de Mitsubishi Saint-Hyacinthe », conclut M. Roy.

image