30 Décembre 2021
Cinq boxeurs qualifiés pour le championnat canadien
Par: Maxime Prévost Durand
La délégation de l’école de boxe Les Apprentis Champions aux sélections nationales et aux Gants d’argent. Photo gracieuseté

La délégation de l’école de boxe Les Apprentis Champions aux sélections nationales et aux Gants d’argent. Photo gracieuseté

L’école de boxe Les Apprentis Champions a qualifié cinq de ses athlètes pour le championnat canadien, dont deux sur l’équipe A du Québec, lors du tournoi de sélection nationale qui s’est tenu du 10 au 12 décembre à Lévis, en même temps que les Gants d’argent.

Derek Poirier et Rémi J. Hamel ont obtenu leur place sur l’équipe A grâce à leur victoire acquise lors de leur seul combat du tournoi, en finale. En action chez les 48 kg juvénile, Derek l’a emporté par arrêt de l’arbitre au 3e round. Du côté des 57 kg juvénile, Derek a signé une victoire par décision majoritaire des juges.

Trois autres boxeurs des Apprentis Champions, soit Wenderlynn Celestin (57 kg junior féminin), David Racine (57 kg élite masculin) et Isaac Lapointe (50 kg juvénile masculin), pourront aussi représenter le Québec malgré leur défaite en finale. Ils pourront faire partie de l’équipe B. Ils ne bénéficieront toutefois pas du soutien financier complet de Boxe Québec, lequel est réservé aux athlètes de l’équipe A.

De grands défis attendaient les boxeurs maskoutains à ce rendez-vous, a relaté l’entraîneur Steve Choquette, qui les a accompagnés.

« Wenderlynn est tombée à son premier combat sur une ancienne championne canadienne qui vient de l’Ontario. Elle a eu un bon début de combat, mais l’autre boxeuse est revenue en force et Wenderlynn s’est inclinée au 2e round par arrêt de l’arbitre. David a aussi affronté un ancien champion canadien dans sa catégorie, qui se trouve à être le frère de la fille qui a battu Wenderlynn. Il s’est lui aussi incliné au 2e round par arrêt de l’arbitre », a raconté Steve Choquette.

Ludovik Jodoin, qui compte quelques années d’expérience malgré son jeune âge, devait aussi participer aux sélections nationales, mais il a été contraint de déclarer forfait après avoir été pris de symptômes s’apparentant à ceux de la COVID-19.

de nombreux médaillés aux gants d’argent

Pour ce qui est des Gants d’argent, une compétition réservée aux boxeurs ayant dix combats et moins à leur actif, l’ensemble des quatre athlètes des Apprentis Champions ont été médaillés, tout comme les six qui ont représenté le Club de boxe de Saint-Hyacinthe.

Sans rien enlever aux performances des athlètes, il faut dire qu’un faible taux de participation a été observé à cette compétition. Deux des quatre médaillés des Apprentis Champions, Mehdi Alami et Aissatou Diallo, ont d’ailleurs été couronnés par forfait, faute d’adversaire dans leur catégorie. La même situation s’est produite pour Martine Letellier et Felyx Desjardins Boissonneault du Club de boxe de Saint-Hyacinthe.

Dans un combat bien mené, Maguy Deslauriers a décroché une médaille d’or pour le Club de boxe de Saint- Hyacinthe chez les seniors. Elle prenait ainsi sa revanche sur Jessica Fournier, qui l’avait battue quelques semaines plus tôt lors d’un gala présenté à Saint-Hyacinthe.

Anthony Moscato a quant à lui récolté l’argent chez les juvéniles, s’inclinant par décision des juges en finale après avoir remporté son premier combat par arrêt de l’arbitre au 2e round. Fedy Sakher a connu le même sort chez les cadets, remportant un combat sur deux pour mettre la main sur une médaille d’argent même s’il a combattu dans une catégorie plus lourde que son poids. Anthony Messier a complété la récolte avec une médaille de bronze, étant défait à son premier combat face à un boxeur plus expérimenté que lui.

Du côté des Apprentis Champions, Charles Brillon a gagné la médaille d’or grâce à deux victoires sans équivoque, dont une par décision unanime en finale chez les juvéniles, puis Maïcol St-Amour, aussi en action chez les juvéniles, a récolté une médaille d’argent après une défaite par décision des juges dans son seul combat.

image