3 mars 2022
COVID-19 : la vaccination au ralenti
Par: Maxime Prévost Durand
Le centre de vaccination de Saint-Hyacinthe a connu une forte baisse de son achalandage dans les dernières semaines. Photothèque | Le Courrier ©

Le centre de vaccination de Saint-Hyacinthe a connu une forte baisse de son achalandage dans les dernières semaines. Photothèque | Le Courrier ©

La perte de vitesse de la campagne de vaccination contre la COVID-19, observée à travers le Québec depuis quelques semaines, se ressent également dans la région maskoutaine, constate-t-on à la lumière des données partagées par la Direction de santé publique de la Montérégie.

Même si plus de 83 % de la population ont reçu deux doses de vaccins sur le territoire du Réseau local de santé (RLS) Richelieu-Yamaska, qui englobe les régions de Saint-Hyacinthe, Beloeil et Acton Vale, seulement 52,7 % sont allés chercher leur dose de rappel jusqu’à maintenant.

La fluctuation de ce taux est d’ailleurs minime depuis les trois dernières semaines. Entre le 20 et le 27 février, à peine 0,9 % de la population a reçu une dose de rappel, puis 0,1 % des citoyens du RLS Richelieu-Yamaska se sont rendus dans un centre pour obtenir leur deuxième dose. Quant à la première dose, la statistique est au beau fixe depuis l’annonce du retrait graduel du passeport vaccinal d’ici le 14 mars au Québec.

Il n’est pas impossible que ces données augmentent de façon plus significative dans les prochaines semaines puisqu’une importante partie de la population a contracté la COVID-19 depuis la mi-décembre et que le gouvernement recommande maintenant d’attendre douze semaines avant d’aller se faire vacciner.

Se retrouvant avec plusieurs plages horaires disponibles, le centre de vaccination de Saint-Hyacinthe, situé près du Buropro Citation aux Galeries St- Hyacinthe, propose maintenant de s’y présenter sans rendez-vous lors de certaines journées. C’est notamment le cas le vendredi 4 mars, de 13 h à 19 h 30, et le samedi 5 mars, de 9 h à 16 h.

Un nouveau décès

Au cours de la dernière semaine, la COVID-19 a fait une autre victime au sein de la MRC des Maskoutains. La santé publique fait maintenant état de 223 décès depuis le début de la pandémie sur ce territoire.

Le nombre d’hospitalisations affiche quant à lui une nouvelle baisse du côté de l’Hôpital Honoré-Mercier. En date de mardi, 24 personnes atteintes de la COVID-19 étaient sous les soins du personnel hospitalier maskoutain. C’est onze de moins qu’au même moment la semaine dernière. Aucune ne se trouvait aux soins intensifs.

image