17 février 2022
COVID-19 : l’amélioration se poursuit
Par: Maxime Prévost Durand
Pour la première fois depuis le début de l’année, la région maskoutaine a traversé une semaine sans enregistrer de nouveau décès lié à la COVID-19. La situation s’améliore d’ailleurs à plusieurs égards pendant que les mesures sanitaires continuent de s’alléger un peu plus.

Aucun patient atteint de la COVID-19 ne se trouvait aux soins intensifs de l’Hôpital Honoré-Mercier, de Saint- Hyacinthe, selon les plus récentes données datées de mardi.

Un total de 43 personnes atteintes de la COVID-19 étaient néanmoins hospitalisées. Il s’agit d’une baisse de sept hospitalisations en une semaine.

Dans les écoles, le nombre d’élèves absents en lien avec la COVID-19 a nettement chuté.

Après avoir atteint les 1000 élèves absents, que ce soit en raison d’un autotest positif, de symptômes ou de contact à risque élevé avec un cas, le Centre de services scolaire de Saint-Hyacinthe rapporte maintenant seulement 264 absents, soit moins de 2 % de sa clientèle. De ce nombre, 112 élèves ont eu un autotest positif à la COVID-19 et 152 élèves ont été retirés en raison de symptômes ou d’un contact avec une personne infectée.

Avec ses 18 cas, la polyvalente Hyacinthe-Delorme est celle qui en compte le plus dans le réseau public. Seulement sept écoles, soit les quatre établissements de niveau secondaire et trois écoles primaires, ont plus de dix cas chez leurs élèves.

Le tableau s’est aussi éclairci dans nos milieux de vie pour aînés. Seuls quelques cas isolés étaient répertoriés dans deux résidences privées ainsi qu’au Centre d’hébergement de l’Hôtel-Dieu-de-Saint-Hyacinthe, selon les relevés gouvernementaux.

Levée graduelle du passeport vaccinal

Signe que le pire de cette cinquième vague est derrière nous, le gouvernement du Québec a même annoncé en début de semaine qu’il retirerait graduellement le passeport vaccinal d’ici le 14 mars.

Déjà, depuis mercredi, les grandes surfaces ne sont plus tenues de demander la preuve vaccinale. La mesure aura duré moins d’un mois dans ces endroits. Les SAQ et les SQDC sont aussi maintenant accessibles à tous. Le 21 février, il ne sera plus nécessaire de présenter le passeport vaccinal dans les lieux de culte et pour assister à des funérailles.

L’utilisation du passeport vaccinal sera ensuite complètement levée le 14 mars, incluant dans les restaurants et les salles de spectacles, notamment. Le seul moment où il sera requis, c’est pour voyager en avion à l’intérieur et à l’extérieur du pays.

En date du 14 février, plus de la moitié (50,8 %) de la population sur le territoire du Réseau local de santé Richelieu-Yamaska (Saint-Hyacinthe, Beloeil, Acton Vale) était allée chercher une dose de rappel. Le taux de vaccination se situe quant à lui autour de 83 % pour les personnes ayant eu deux doses ou une dose et des antécédents de COVID-19.

De nouveaux allègements en vigueur

Rappelons que, depuis samedi, les rassemblements privés sont permis sans limite légale, même s’il est recommandé de se limiter à un maximum de 10 personnes. Dans les restaurants, les tablées peuvent réunir jusqu’à 10 personnes ou les occupants de trois adresses. De plus, les gyms et les spas sont rouverts depuis lundi, puis les matchs sportifs sont de nouveau permis.

À compter de lundi prochain, de nouveaux allègements entreront en vigueur. Entre autres, il n’y aura plus de limite de capacité dans les commerces, puis les centres récréatifs comme les salons de quilles pourront rouvrir à 50 % de leur capacité.

image