24 mars 2022
Intersection route 116 et chemin du Grand Rang
Des pistes de solution en attendant le CN
Par: Le Courrier

Lettre ouverte en réaction au dépliant produit par le député Simon-Pierre Savard-Tremblay distribué par la poste le 8 mars.

Monsieur le député, je suis résident de Sainte-Marie-Madeleine depuis 1988 dans le rang Saint-Simon et, à ce titre, j’utilise l’intersection de la route 116 et du chemin du Grand Rang très fréquemment. Tout effort fait dans l’optique de sauver des vies et de réduire les risques d’accident est louable et éminemment souhaitable, mais il me semble qu’on se perd dans les méandres de la bureaucratie en multipliant les intervenants et en ignorant certaines mesures qui pourraient être prises en quelques jours et à coût minime.

Le dossier du tunnel Casavant à Saint-Hyacinthe, qui s’est éternisé sur des décennies, devrait nous avoir appris que le CN n’est pas l’interlocuteur le plus facile avec lequel il est possible de transiger. Oui, il est sûrement possible d’améliorer le partage de l’intersection entre les trains et les véhicules routiers, mais ça risque de prendre beaucoup de temps et je reste poli.

Entre-temps, il y a des solutions immédiates qui peuvent être mises en place par notre ministère des Transports (MTQ) et à peu de frais.

Si la vitesse, sur la route 116, était limitée à 70 km/h, dans les deux sens dans la zone située entre le début du village de Sainte-Madeleine et 500 mètres à l’est de l’intersection du chemin du Grand Rang, la traversée de l’intersection serait grandement facilitée pour tous les utilisateurs. Coût de l’opération : deux nouvelles affiches « Maximum 70 km/h » et la relocalisation de quelques affiches « Maximum 90 km/h ». Ça ne devrait défoncer le budget de personne et ça devrait pouvoir se faire dans des délais raisonnables, si les bonnes pressions sont faites aux bons endroits. Ce n’est pas une solution miracle, mais ça ne nuira sûrement pas. C’est certainement plus logique que de faire une zone de 50 km/h en direction nord sur le chemin du Grand Rang, APRÈS la voie ferrée.

Ultérieurement, en attendant une possible « solution CN », il me semble qu’il serait possible d’envisager la création de voies de dégagement sur la 116 pour permettre les virages à gauche sur le chemin du Grand Rang, en empiétant sur le terre-plein de la 116 dans les deux directions. Ça laisserait, entre autres, un certain espace sécuritaire aux automobilistes qui attendent qu’un train complète son passage. Aux ingénieurs et aux gestionnaires du MTQ de valider si ce scénario peut être possible et à quel prix.

Serge Duclos, Sainte-Marie-Madeleine

image