3 février 2022
Sports de glace
Des saisons prolongées avec ou sans le Stade L.-P.-Gaucher?
Par: Maxime Prévost Durand
Maintenant que leurs activités ont pu reprendre, du moins en entraînement, différentes associations de sports de glace ont déjà fait savoir leur désir de poursuivre leur saison au-delà des dates prévues au calendrier pour pallier l’arrêt de leurs activités pendant plus d’un mois et demi. La Ville de Saint-Hyacinthe se montre ouverte à cette option, mais doit maintenant déterminer si cela pourra se faire avec ou sans le Stade L.-P.-Gaucher.

« Il y a tout à fait une volonté de la part de la Ville de prolonger [la période de location de glaces des organismes], a assuré la directrice des communications Brigitte Massé. C’est plus un enjeu de faisabilité. Techniquement, du côté du Stade L.-P.-Gaucher, lorsque la température se réchauffe [à l’extérieur], c’est une glace qu’on peut plus difficilement conserver en bon état. Il y a également des travaux qui sont prévus [à partir de mai] en lien avec la Coupe Telus et il y a déjà des entrepreneurs qui ont des engagements pour réaliser certains travaux. Du côté du Stade L.-P.-Gaucher, il y a donc un peu plus de défis, mais du côté d’Isatis, la Ville est en discussion et souhaite assurément pouvoir accommoder les différentes organisations. »

C’est donc dire que le prolongement des saisons des organisations sportives pourrait passer strictement par les patinoires du complexe privé Isatis Sport, surtout si elles devaient empiéter sur le mois de mai. La Ville possède déjà des ententes de location d’heures de glace pour les organismes municipaux à cet endroit. Il n’est toutefois pas écarté pour le moment que des activités puissent se tenir au Stade L.-P.-Gaucher aussi.

« On est à la recherche des meilleures solutions possible, mais il n’y a pas encore de plan de match officiel qui a été défini », a poursuivi Mme Massé, signalant que plus d’information pourra être partagée « quand tout sera attaché ».

Plus grande utilisatrice du Stade L.-P.-Gaucher, l’Association de hockey mineur de Saint-Hyacinthe a évoqué par voie de communiqué la possibilité que sa saison puisse être prolongée au moins jusqu’au 25 avril « afin de pouvoir terminer la saison des joutes régulières ». Ringuette Saint-Hyacinthe, dont les activités se tiennent presque exclusivement du côté d’Isatis Sport, cible cette même période pour poursuivre ses activités. Le Club de patinage artistique de Saint-Hyacinthe a aussi indiqué qu’il évaluait présentement la possibilité d’étendre sa saison pour reprendre la période manquée.

Le masque et le jeu du yo-yo

Des changements de directives ont animé le retour à l’entraînement sur la glace en début de semaine.

Lors des deux premières journées, soit lundi et mardi, le masque était obligatoire en tout temps, autant pour les joueurs que pour les entraîneurs, et ce, même sur la glace. En soirée, mardi, de nouvelles indications ont permis le retrait du masque au moment de l’effort sur la patinoire. Le couvre-visage demeure par contre obligatoire dans les vestiaires et lors des déplacements.

Retour à la compétition en attente

Depuis le 31 janvier, les entraînements sportifs sont permis pour les jeunes de moins de 18 ans, autant dans un contexte civil que parascolaire.

De leur côté, les programmes sport- études avaient pu reprendre les entraînements dès le retour en classe à la mi- janvier. On ignore pour l’instant à quel moment les matchs et les compétitions pourront reprendre. Aucune directive n’a encore été donnée en ce sens.

image