2 mars 2017
Deux étudiants de la FMV reçoivent le Prix de la Technopole
Par: Le Courrier

Alexandre Quessy et Coralie Goetz, étudiants des cycles supérieurs à la Faculté de médecine vétérinaire de Saint-Hyacinthe, reçoivent le Prix de la Technopole des mains de Bernard Forget, président de Saint-Hyacinthe Technopole, pour l’excellence de leur dossier académique et de leurs projets de recherche liés aux biotechnologie agroalimentaires et vétérinaires. Photo : Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal

Alexandre Quessy et Coralie Goetz, étudiants des cycles supérieurs à la Faculté de médecine vétérinaire de Saint-Hyacinthe, reçoivent le Prix de la Technopole des mains de Bernard Forget, président de Saint-Hyacinthe Technopole, pour l’excellence de leur dossier académique et de leurs projets de recherche liés aux biotechnologie agroalimentaires et vétérinaires. Photo : Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal

<p>Saint-Hyacinthe Technopole est heureuse de présenter les récipiendaires du volet académique du Prix de la Technopole pour la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal. </p>
Publicité
Activer le son

Ainsi, deux étudiants des cycles supérieurs de cette institution se sont vu attribuer ce prix, accompagné d’une bourse de 1 500 $ chacune, afin de souligner leur excellence académique de même que la grande qualité de leurs travaux de recherche dans des secteurs liés aux biotechnologies agroalimentaires et vétérinaires. 

Coralie Goetz est la récipiendaire du prix parmi les étudiants inscrits aux études de troisième cycle. Celle-ci a réalisé des activités de recherche liées à la mammite bovine. De façon plus particulière, ses travaux visaient à caractériser des molécules antibiofilm produites par certaines bactéries dans le but de définir de nouvelles alternatives thérapeutiques de la mammite et réduire ainsi le coût de cette infection sur l’industrie laitière. Ces travaux ont été réalisés sous la direction du Dr Mario Jacques, professeur titulaire au département de pathologie et microbiologie et chercheur au Réseau canadien de recherche sur la mammite bovine et la qualité du lait. 

Parmi les étudiants au deuxième cycle, le prix a été remis à Alexandre Quessy. En plus de la qualité de son dossier académique, celui-ci s’est démarqué avec son projet de recherche visant à mieux comprendre et contrôler le Campylobacter, un agent fréquent de toxi-infections alimentaires, dans les produits de la volaille en utilisant les nouvelles techniques de caractérisation génétique de cette bactérie. Ses travaux ont été réalisés sous la direction du professeur Philippe Fravalo de la Chaire de recherche en salubrité des viandes, en codirection avec les Drs Alexandre Thibodeau et Marie-Lou Gaucher de cette même Chaire. 

Ces deux prix ont été remis dans le cadre de la cérémonie annuelle des bourses aux étudiants de la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal par le président de Saint-Hyacinthe Technopole, Bernard Forget. 

Le Prix de la Technopole a été attribué par Saint-Hyacinthe Technopole pour la première fois en 2001. Dans la région, il est vite devenu l’une des récompenses les plus prestigieuses visant à souligner l’apport des étudiants, mais aussi des entreprises, organisations et personnalités au développement de l’industrie et de la science lié à l’agroalimentaire. 

En plus du volet académique qui récompense annuellement des étudiants de la Faculté de médecine vétérinaire, du Cégep de Saint-Hyacinthe et le l’ITA de Saint- Hyacinthe, ce prix comporte un volet Entreprise et institution qui récompense, tout les deux ans, une entreprise, une organisation, une institution, une personnalité ou un regroupement qui a contribué de façon significative au rayonnement et au développement de la Technopole et/ou à l’avancement de l’industrie agroalimentaire. 

image