4 août 2022
Jeux du Commonwealth
Deux médailles de bronze : une journée que les Darsigny se rappelleront longtemps
Par: Jérémy Bezeau
Tali et Shad Darsigny sont encore sur un nuage quelques jours après la conquête de leur médaille de bronze en haltérophilie aux Jeux du Commonwealth. Photo Jeux du Commonwealth Équipe Canada

Tali et Shad Darsigny sont encore sur un nuage quelques jours après la conquête de leur médaille de bronze en haltérophilie aux Jeux du Commonwealth. Photo Jeux du Commonwealth Équipe Canada

La journée du 31 juillet 2022 restera longtemps gravée dans la mémoire de la famille Darsigny de Saint-Simon. Tali et son frère Shad ont tous les deux mis la main sur une médaille de bronze en haltérophilie lors de la troisième journée de compétition des Jeux du Commonwealth, présentés en Angleterre.

Tali Darsigny a soulevé 87 kg à l’arraché et 109 kg à l’épaulé-jeté, lui assurant de terminer sur le podium dans la catégorie des 59 kg. « J’ai opté pour un choix stratégique pour être sûre d’enregistrer un total et du même coup me donner les meilleures chances de terminer dans le top 3. J’aurais pu tenter un essai plus lourd, mais un échec m’aurait exclu du podium », raconte l’athlète de 24 ans.

Un total de 196 kg constitue son meilleur résultat depuis novembre 2021. « J’ai soulevé plus que ce que je faisais à l’entraînement dans les dernières semaines. Je n’ai aucun regret, je suis super contente de mon résultat. D’avoir obtenu une médaille pour une deuxième édition des Jeux du Commonwealth consécutive, pour moi, c’est tout un exploit en soi! »

Son frère Shad a terminé au troisième rang chez les 73 kg. Il a dû attendre le résultat de plusieurs compétiteurs pour être médaillé de bronze. « C’est la première fois depuis un an que je compétitionne dans la catégorie des 73 kg. Auparavant, j’étais à 81 kg. Donc oui, je suis pas mal content du résultat », confie Shad.

À son arrivée aux Jeux, l’athlète de 19 ans qui allait en être à sa première expérience dans une compétition sénior pensait être en mesure de soulever une charge plus lourde, mais il se dit satisfait. « C’est un rêve pour moi. Je ne pense pas que je réalise l’importance d’avoir gagné une médaille aux Jeux du Commonwealth. C’était un objectif à long terme pour moi. Je voulais seulement améliorer mon total à cette compétition », rajoute-t-il.

L’ambiance en compétition a été incomparable, raconte Tali. « Ça devient pratiquement un spectacle, il y avait de la musique et près de 1000 personnes nous encourageaient. On ne retrouve pas ça au Québec, c’était vraiment spécial comme moment. »

Toute la famille Darsigny, dont les grands-parents, était sur place à Birmingham pour voir le fruit de tous les efforts déployés par Tali et Shad ces derniers mois. « On se pousse constamment, mon frère et moi. On fait tout ensemble, alors d’être monté sur le podium les deux dans la même journée, c’est vraiment le fun. L’émotion était palpable », témoigne-t-elle.

Tali Darsigny avait perdu la motivation de s’entraîner et de suivre des diètes strictes ces derniers temps. « Depuis les Olympiques, j’ai fait quatre compétitions. Je n’avais pas ressenti ce que j’ai ressenti en gagnant une médaille ici. On peut dire que la motivation est de retour », avoue celle qui participera au North American Open dans la catégorie des 64 kg au mois de septembre à Calgary.

La famille Darsigny profitera des installations du village des Jeux du Commonwealth jusqu’à samedi avant de revenir au Québec pour recommencer l’entraînement.

image