22 juillet 2021
Échos du palais de justice
Par: Laurent Théoret

Le Maskoutain William Rainville, âgé de 24 ans, a plaidé coupable après avoir été arrêté en mars dernier avec 250 carcasses d’armes à feu alors qu’il venait de passer la frontière à Dundee. Photo Facebook

Publicité
Activer le son

Réjean Sauvé

Le dossier du Maskoutain Réjean Sauvé est revenu brièvement au palais de justice de Saint-Hyacinthe le 14 juillet. L’ancien intervenant auprès des jeunes a appris que son procès dans le dossier d’agression sexuelle se déroulera les 12, 13 et 14 octobre prochains. L’audition des témoins débutera quant à elle le 7 mars 2022 pour quatre journées. Les deux enquêtes préliminaires pour les chefs d’incitation à des contacts sexuels sur une mineure et pour possession de stupéfiants sont prévues le 22 juillet et le 2 septembre.

William Rainville

Après avoir été arrêté en mars dernier avec 250 carcasses d’armes à feu alors qu’il venait de passer la frontière à Dundee, le Maskoutain William Rainville, âgé de 24 ans, a plaidé coupable à des accusations réduites jeudi dernier, au palais de justice de Salaberry-de-Valleyfield.Une suggestion commune de la poursuite et de la défense a tout de suite été validée par le juge Bertrand St-Arnaud, de la Cour du Québec, qui l’a, par la suite, condamné à une peine de cinq ans de pénitencier. L’ancien conseiller financier a plaidé coupable à six chefs de possession d’armes dans un but de trafic et de possession d’armes sans avoir les permis nécessaires. Six autres chefs, dont celui d’importation d’armes à feu, ont été retirés. Dans son jugement, le juge St-Arnaud a retenu que le condamné avait commis ce crime pour l’appât du gain et que ses remords semblaient sincères.

image