24 Décembre 2015
Production porcine de niche à l’Île-du-Prince-Édouard
Écolait reçoit l’appui du Gouvernement et de l’industrie
Par: Le Courrier

Après avoir signé récemment des ententes

Publicité
Activer le son

Le président d’Écolait, Mario Maillet, ­insiste sur les retombées économiques appréciables que l’opération en cours engendre au sein de son entreprise et au sein du secteur agricole canadien. « Nous avons déjà des ententes avec des ­producteurs de l’Ontario et du Nouveau-Brunswick et nous en conclurons de ­nouvelles bientôt à l’Île-du-Prince-Édouard, suite à cette volonté du ­Gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard de soutenir les entreprises ­agricoles innovantes. De la sorte nous pourrons de plus en plus satisfaire à la demande de nos clients, notamment aux États-Unis pour des porcs issus ­d’élevages certifiés bien-être animal et produits sur la base d’une alimentation saine très ­spécifique à nos cahiers de charge. La ­rémunération que nous ­offrons aux ­éleveurs qui deviennent nos partenaires dépasse tout ce qui se paie sur le marché, les coûts de production sont couverts et on y ajoute une bonification concurrentielle. »

Mario Maillet n’en poursuit pas moins ses démarches auprès d’éleveurs ­québécois, d’ailleurs des pourparlers sont amorcés en ce sens dans le cadre de la nouvelle convention de mise en marché du porc. Il affirme avoir bon espoir de ratifier bientôt des ententes avec certains d’entre eux, particulièrement dans la région de Charlevoix. Ecolait espère ainsi que la ­nouvelle convention facilitera le développement des activités de l’entreprise au ­Québec dans le secteur porcin.

L’entreprise, dont le siège social est à Saint-Hyacinthe, compte plus de 300 ­employés et possède des installations à ­Terrebonne, en Ontario et aux États-Unis. Écolait produit, transforme et commercialise les produits VIVO et les produits sous la marque « Veau Charlevoix ».

Depuis cette année, Écolait diversifie ses activités en ajoutant à son offre globale pour le marché nord-américain, des porcs répondant aux attentes spécifiques des nouveaux marchés. D’autres annonces sont à venir en lien avec ces nouvelles ­orientations.

image