4 mars 2021
Dès la prochaine rentrée
Encore plus de sport féminin chez les Lauréats
Par: Maxime Prévost Durand
Le sport féminin prendra de l’expansion lors de la prochaine rentrée scolaire au Cégep de Saint-Hyacinthe. Deux nouvelles équipes, en rugby féminin et en basketball féminin, seront ajoutées au programme de sport étudiant des Lauréats.

Un total de huit disciplines seront donc proposées aux étudiantes-athlètes à compter de l’automne, ce qui amènera du même coup la parité avec ce qui est proposé à la clientèle masculine. Les équipes féminines de basketball et de rugby s’ajouteront à celles de flag football, de soccer et de volleyball, en plus des équipes mixtes de badminton, de cross-country et d’e-sport.

Pour le basketball, il s’agira du retour du volet féminin après cinq ans d’absence. Les Lauréats avaient disputé leur dernière campagne lors de la saison 2015-16. L’équipe réintégrera la division 2 du RSEQ.

Dans un communiqué émis pour annoncer la nouvelle, le Cégep de Saint-Hyacinthe estime qu’il était devenu « une priorité pour le développement du sport étudiant » de ramener une équipe de basketball féminin.

« La qualité des joueuses sur le territoire que dessert le Cégep de Saint-Hyacinthe est indéniable. Il y a de très bons programmes de basketball féminin [dans les écoles secondaires de la région] », souligne le responsable des sports, Mathieu Gauthier-Brancoli.

La polyvalente Hyacinthe-Delorme et les V-Kings de Saint-Hyacinthe ont notamment vu une première cuvée de joueuses de leur programme féminin être recrutée en division 1 collégiale dans les derniers mois.

Le plan initial du cégep était de relancer l’équipe féminine de basketball cette année avec des matchs hors-concours, mais la pandémie a ralenti le projet, poursuit le responsable des sports.

Quant au rugby, l’arrivée de ce sport au sein des Lauréats permettra de répondre à une demande grandissante de la part des joueuses de la région.

« Nous observions le développement de ce sport en Montérégie depuis quelques années et nous sommes convaincus d’avoir de très bonnes joueuses sur notre territoire pour bâtir un programme compétitif à long terme », mentionne Mathieu Gauthier-Brancoli.

À Saint-Hyacinthe, l’École secondaire Saint-Joseph a développé plusieurs joueuses de rugby dans les dernières années, dont certaines ont même atteint les rangs universitaires. Les Lauréats auront ce même objectif d’être un tremplin pour les étudiantes-athlètes vers le niveau universitaire.

Les entraîneurs de ces deux nouvelles équipes sportives n’ont pas été annoncés pour le moment. Un processus d’embauche sera lancé prochainement. Quant aux étudiantes-athlètes qui souhaitent joindre l’une de ces équipes, le recrutement est déjà lancé via le site Internet des Lauréats.

image