18 novembre 2021
Engagez-vous pour le communautaire
Par: Le Courrier
Publicité
Activer le son

Les organismes communautaires maskoutains, et de partout au Québec, se sont mobilisés le 25 octobre dans le cadre de la campagne Engagez-vous pour le communautaire. Plusieurs organismes ont pris part aux actions de mobilisation afin de démontrer l’importance de les soutenir rapidement. Rassemblements, actions virtuelles, visite des bureaux des députés, plusieurs actions de mobilisation ont eu lieu partout au Québec.

Avec l’augmentation des besoins liés à la crise sanitaire, le milieu communautaire est à bout de souffle et est grandement affecté par la pénurie de main-d’œuvre qui sévit au Québec. Il est impératif que les organismes communautaires reçoivent une bonification de leur financement à la mission afin de leur permettre d’embaucher les ressources humaines nécessaires à la réalisation de leurs activités.

Que ce soit en dépannage alimentaire, en hébergement jeunesse, en itinérance, en violence conjugale, en défense des droits ou en intervention psychosociale, les organismes œuvrent à soutenir et à accompagner les personnes vulnérables aux prises avec des difficultés multifactorielles et complexes. Et malheureusement, la pandémie n’a fait qu’accentuer ces difficultés.

Sur le territoire de la MRC des Maskoutains, plus de 60 organismes communautaires font face à d’importants enjeux de sous-financement et d’atteintes à leur autonomie qui compromettent leurs services auprès de la population. En 2020, 35 900 personnes ont été rencontrées par les organismes communautaires membres de la Corporation de développement communautaire (CDC) des Maskoutains.

Considérant que le filet social repose en grande partie depuis plus de 50 ans sur leur dévouement et leur engagement, ce sont avec des ressources limitées que les organismes doivent offrir leurs services essentiels dans la vie de milliers de personnes. C’est pourquoi les organismes communautaires ont besoin d’avoir tout le soutien nécessaire financier de la part du gouvernement afin de poursuivre leur noble travail auprès de la population maskoutaine.

Simon Proulx, directeur de la CDC des Maskoutains

image