9 juin 2022
Éric Nicolas propose deux livres en un
Par: Sarah-Eve Charland
L’auteur maskoutain Éric Nicolas publie les romans Charland et la dame en noir et Kébec 2027. Photo François Larivière | Le Courrier ©

L’auteur maskoutain Éric Nicolas publie les romans Charland et la dame en noir et Kébec 2027. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Ayant parfois des airs de fin du monde, la pandémie a inspiré l’auteur Éric Nicolas à écrire un roman post-apocalyptique qui prend vie à Saint-Hyacinthe. Tout en proposant un saut dans le futur, le Maskoutain invite aussi les lecteurs à poursuivre la lecture de sa trilogie historique dans cette œuvre qui regroupe deux romans en un.

« Pendant la pandémie, comme tout le monde, j’ai été pris à la maison. J’en ai profité pour écrire. J’ai écrit deux livres au lieu d’un seul. Le premier livre transporte le lecteur dans le futur, tandis que le deuxième amène les lecteurs dans le passé. C’est un peu audacieux. La façon dont j’ai intégré l’un à l’autre, je pense que ça va plaire au lectorat », affirme le docteur à la retraite.

Les deux romans sont publiés dans un même ouvrage. La première histoire, Kébec 2027, a permis de sortir l’auteur de sa zone de confort en écrivant dans un univers futuriste et post-apocalyptique. « Pendant la pandémie, on était dans une situation qui ne s’était jamais vue encore. On était en confinement. On a passé deux Noëls sans voir nos enfants et nos petits-enfants. Je voulais écrire un roman comme quoi ça pourrait être encore pire. […] Même si ça peut être dur parfois, c’est un message d’espoir. Dans une situation qui paraît catastrophique, on est capable de se tirer d’un mauvais pas », poursuit-il.

Le livre raconte l’histoire d’un cataclysme planétaire qui entraîne l’extinction d’une grande partie de la population humaine en 2027. Les survivants doivent donc rebâtir une civilisation à partir de rien. L’auteur a voulu placer Saint- Hyacinthe au cœur de l’histoire. C’est donc à cet endroit que l’aventure d’Eugénie, Frank et AB prendra forme.

M. Nicolas a aussi voulu rendre hommage aux femmes. C’est elles qui prennent le plus de place dans ces deux romans. L’un des personnages du premier livre tombera d’ailleurs sur les tomes de la trilogie Le secret perdu des Jésuites amenant ainsi le lecteur à poursuivre sa lecture dans la deuxième partie de l’ouvrage.

Renouer avec Louis Charland

Éric Nicolas partage sa passion pour le personnage de Louis Charland, un Canadien français qui a réellement existé et qui serait décédé en 1813. Principalement connu comme architecte, ce personnage historique présente quelques mystères. C’est ce qui a poussé M. Nicolas à effectuer des recherches sur son histoire et à écrire des romans pour extrapoler sur des hypothèses.

Ce troisième tome, Charland et la dame en noir, propose un saut dans les années 1875. Grâce à un objet lui offrant une jeunesse éternelle, le personnage peut ainsi traverser plusieurs époques. Ce procédé permet ainsi à l’auteur d’explorer de nouvelles époques et d’ajouter un peu de folie. C’est le cas dans ce troisième tome qui transportera le lecteur dans plusieurs pays, de l’Île de Pâques à l’Angleterre. Éric Nicolas profite aussi de sa tribune pour parler d’enjeux sociaux. Cette fois-ci, il aborde l’enjeu de la violence faite aux femmes.

Le lancement du livre se tiendra le 11 juin de 13 h à 17 h à la librairie L’Intrigue à Saint-Hyacinthe.

image