21 avril 2022
Guylaine Tremblay : chanter Deschamps pour se raconter
Par: Maxime Prévost Durand
Dans son spectacle J’sais pas comment, j’sais pas pourquoi, Guylaine Tremblay interprète des chansons d’Yvon Deschamps qui ont été marquantes dans son parcours de vie. Photo Jean-Charles Labarre

Dans son spectacle J’sais pas comment, j’sais pas pourquoi, Guylaine Tremblay interprète des chansons d’Yvon Deschamps qui ont été marquantes dans son parcours de vie. Photo Jean-Charles Labarre

Les chansons d’Yvon Deschamps ont toujours résonné très fort chez Guylaine Tremblay. Autant plus jeune qu’aujourd’hui, la comédienne a rattaché ces œuvres musicales – trop méconnues à son avis – à des moments marquants de sa vie. Avec son spectacle J’sais pas comment, j’sais pas pourquoi, qu’elle présentera au Centre des arts Juliette-Lassonde samedi soir, elle revisite ces petits bijoux en plus de se raconter pour la première fois sur scène.

Pas question de se cacher derrière un personnage dans cette proposition. C’est Guylaine Tremblay, dans toute l’authenticité qu’on lui connaît, qui se présente devant le public.

« C’est très excitant de faire ça pour la première fois. Les gens sont vraiment généreux », se réjouit-elle en entrevue téléphonique avec LE COURRIER.

« La comédienne en moi me sert quand même parce que, les chansons, il faut les interpréter. Je ne suis pas une chanteuse. Mon talent, c’est d’interpréter. Donc la comédienne n’est jamais très loin. Quand je raconte quelque chose, il faut que ce soit intéressant pour tout le monde, alors on s’anime un peu! »

Il y avait plus de 10 ans que l’idée d’interpréter des chansons d’Yvon Deschamps mijotait dans la tête de Guylaine Tremblay. La pandémie lui a enfin permis de mettre ce projet sur les rails, après avoir reçu l’approbation de l’humoriste.

« Le but premier, c’est de faire connaître ces chansons-là. Je les trouve tellement belles, les chansons d’Yvon Deschamps. Je trouvais ça déplorable qu’elles tombent dans l’oubli. On connaît les deux mêmes, “Les fesses” et “Aimons-nous”, mais Yvon Deschamps a écrit plus de 50 chansons, magnifiques en plus. »

Elle-même, en travaillant sur ce spectacle, a découvert des pépites cachées dans le répertoire d’Yvon Deschamps. C’est le cas de la chanson « Seul », que l’humoriste lui a spécialement demandé d’intégrer à la liste des chansons interprétées pour l’occasion.

« Je ne la connaissais pas du tout. C’est Serge Fiori qui a fait la musique. J’ai été bouleversée en l’écoutant, raconte Guylaine Tremblay. C’est une chanson qui parle de la peur qu’on a de mourir seul. On sait tous qu’on va mourir, mais mourir seul, c’est autre chose. C’est une magnifique chanson. »

La majorité des chansons qui se retrouvent dans ce spectacle sont rattachées à des souvenirs de la comédienne. « On dirait qu’à chaque moment important de ma vie, il y avait quelque chose de lui qui revenait », souligne-t-elle au bout du fil.

L’exercice de se plonger dans l’œuvre musicale d’Yvon Deschamps lui a d’ailleurs permis de jeter un regard nouveau sur certaines pièces qu’elle affectionne particulièrement.

« Quand j’étais petite, je n’en saisissais peut-être pas tout le sens, reconnaît-elle. Mais ce qui m’a toujours touchée, c’est que dans ses chansons, on avait accès à sa fragilité, à sa vulnérabilité et à sa sensibilité. Tout ce qu’il était trop pudique pour dire [comme dans ses numéros d’humour], ça sortait dans ses chansons. »

Entre les chansons, qu’elle interprète en étant accompagnée de quatre musiciens, Guylaine Tremblay se confie et replonge dans plusieurs moments de son enfance avec le public. « J’étais une petite fille qui était beaucoup dans l’imaginaire, raconte-t-elle. Ça donne des moments cocasses au spectacle et ça explique aussi l’adulte que je suis devenue. »

image