17 novembre 2022
Hockey collégial : les Lauréats chauffent la meilleure équipe, même sans leurs vétérans
Par: Maxime Prévost Durand
Les Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe ont tenu tête à la meilleure équipe du circuit collégial, les Jeannois d’Alma, avec un alignement formé presque exclusivement de recrues.Photo François Larivière | Le Courrier ©

Les Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe ont tenu tête à la meilleure équipe du circuit collégial, les Jeannois d’Alma, avec un alignement formé presque exclusivement de recrues.Photo François Larivière | Le Courrier ©

Après la crise qui l’a secouée la semaine dernière, l’équipe de hockey des Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe a renoué avec l’action dimanche, au Stade L.-P.-Gaucher, sans ses joueurs vétérans qui sont suspendus indéfiniment par le collège en lien avec l’histoire d’initiation qui a mal tourné.

Ses recrues ont livré une performance surprenante face aux Jeannois du Collège d’Alma dans une défaite de 3 à 2 en prolongation. La formation maskoutaine, qui n’alignait que 18 joueurs sur le banc, a tenu en haleine les meneurs du classement de la ligue de hockey collégial masculin du RSEQ pendant presque tout le match.

Léo-Charles Drapeau a forcé la tenue d’une période de prolongation en marquant avec 1,9 seconde à écouler au temps régulier. Tommy Deblois, le meilleur marqueur des Jeannois, n’a toutefois pas fait durer le suspense longtemps, inscrivant le but gagnant à peine 34 secondes après le début de la prolongation. Alma signait du même coup une dixième victoire de suite.

En entrevue avec LE COURRIER, l’entraîneur-chef des Lauréats, Martin Russell, semblait heureux de la performance des siens, surtout dans les circonstances qui entouraient ce match. « On avait une certaine appréhension. On se demandait vers où ça allait aller, a-t-il avoué, mais en même temps, on n’a pas été vraiment surpris [de la façon dont on a joué] parce qu’on a confiance en la qualité de nos jeunes. C’est le futur de notre équipe. C’est juste que le futur est venu vite, mais je savais qu’ils feraient un bon travail. »

Déjà très jeune en temps normal, l’équipe des Lauréats ne comptait que sur deux joueurs de 18 ans dans ce match. Tous les autres étaient âgés de 17 ans. Saint-Hyacinthe a même dû faire appel à deux joueurs réservistes pour éviter de devoir reporter un match pour une deuxième semaine consécutive. Tout ça s’est fait ressentir en début de rencontre, mais des ajustements ont été apportés rapidement.

« En 1re période, on sentait nos jeunes qui étaient sur les talons. Il y avait peut-être un doute dans leur tête, a analysé M. Russell. On n’a pas joué une bonne période et on l’a adressé au retour dans le vestiaire avec deux ou trois points sur lesquels on devait être meilleurs. En 2e période, j’ai senti une meilleure énergie et on a dirigé 16 tirs. On a senti les joueurs plus engagés et plus prêts. Plus ça allait, plus nos gars y croyaient [à la victoire]. »

En retard 1 à 0 après une période, les Lauréats ont répliqué par l’entremise de Félix Loranger en début de 2e période. Alma a toutefois repris une avance d’un but quelques instants plus tard. Un tir des poignets précis de Kevin André Blanchette en milieu de 3e période a porté le pointage 2 à 2. Les Jeannois ont bien cru en avoir fini avec Saint-Hyacinthe lorsque Félix Gauthier a battu le gardien Louis-Félix Charrois avec 1:49 à faire au match, mais les Lauréats ont réussi l’impossible en créant l’égalité pour une troisième fois avant que la sirène finale ne retentisse. Malgré la défaite qui a suivi, Saint- Hyacinthe a arraché un point inespéré.

Par ailleurs, aucun nouveau détail n’a été dévoilé par le Cégep en lien avec l’incident qui a provoqué la suspension des joueurs vétérans. On ignore d’ailleurs toujours combien de matchs ils devront purger avant de réintégrer l’alignement.

Les Lauréats disputeront leur prochain match le samedi 19 novembre à 14 h au Stade L.-P.-Gaucher. Les Gaillards du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue seront les visiteurs.

image