17 Décembre 2015
XIe évêque de Saint-Hyacinthe depuis 1998
Hommage à un véritable pasteur
Par: Le Courrier
Publicité
Activer le son

En pareilles circonstances, le Cardinal Vachon n’aurait pas manqué de déclarer que le temps s’est arrêté pour permettre à la fête de prendre place. Oui, il s’agit bien d’une fête où, en tant qu’Église de Saint-Hyacinthe, nous sommes rassemblés autour de vous pour souligner le 50e anniversaire de votre ­ordination presbytérale et rendre grâce au Seigneur.

Admis au titre de membre perpétuel de la Société des Prêtres des Missions étrangères le 13 mai 1965, vous receviez le 18 décembre de la même ­année, par les mains de Mgr Lacroix, ­l’ordination presbytérale en l’église Saint-Eugène de l’actuelle paroisse Notre-Dame de Granby.

Si nous avons choisi de souligner cet anniversaire à l’occasion de la fête de l’Immaculée Conception, c’est pour deux raisons : premièrement, nous connaissons votre grande dévotion à l’égard de la Vierge Marie et deuxièmement, nous savons tous que Marie est aussi la patronne de notre diocèse, sous le vocable du Coeur immaculé de Marie. Tout au long de ces 50 ans de vie sacerdotale, vous avez occupé ­différentes fonctions et exercé différents ministères. Vous me permettrez d’en ­relever seulement quelques-uns. Vous avez été missionnaire au Pérou, au Guatemala et au Honduras. Devenu animateur missionnaire au Québec, vous avez fondé le groupe « Yanik » qui donnera naissance au Mouvement des étudiants chrétiens du Québec (MECQ).

Vous avez également siégé �� l’exécutif de l’Entraide missionnaire et du Conseil canadien de Coopération internationale et la liste pourrait s’allonger. Après avoir été membre du Conseil central de la Société des Missions étrangères en 1973, vous en deveniez le supérieur général en 1991, et ce, jusqu’en 1998. Élu évêque de Saint-Hyacinthe le 7 avril 1998 par le saint pape Jean-Paul II, vous receviez l’ordination épiscopale dans cette même cathédrale, le 16 juin 1998.

Monseigneur, lorsque nous regardons la fiche de votre parcours comme prêtre, nous ne pouvons pas nous empêcher de remarquer votre grand zèle missionnaire et sens pastoral qui trouvent leurs forces dans les trois grandes vertus théologales que sont la foi, l’espérance et la charité. Ce soir, Mgr François, je suis heureux de me faire le porte-parole de tous les fidèles de l’Église de Saint-Hyacinthe, ceux qui sont ici et ceux qui n’ont pu venir, pour vous offrir nos meilleurs voeux à l’occasion de ce jubilé pour votre ministère presbytéral et surtout d’être pour nous tous et toutes un véritable pasteur. Que le Seigneur vous accorde la santé et la paix du coeur.

Je terminerai ce petit mot en empruntant une phrase que vous avez prononcée au soir de votre ordination épiscopale : « Comment rendrai-je au Seigneur tout le bien qu’il m’a fait? Lui qui après m’avoir fait parcourir le monde me ramène chez moi ».

Oui Monseigneur François, vous êtes bien chez vous au sein de cette Église de Saint-Hyacinthe. Nous sommes­ ­heureux et heureuses d’être autour de vous ce soir et c’est avec un même élan et une même ferveur, en communion avec tous ceux et celles qui ont bénéficié de votre ministère presbytéral, qu’ensemble nous rendrons grâce pour vos 50 ans de vie presbytérale.

P.S. : Cher François, aujourd’hui le ­diocèse de Saint-Hyacinthe est en fête pour souligner ton 50e anniversaire ­d’ordination sacerdotale. Je joins ma voix à tous, entonnant un chant d’action de grâce. Merci François. Et puisse le Bon Pasteur te combler d’une profonde paix.

image