30 juin 2022
Jaguar I-Pace : l’électrique de luxe
Par: Marc Bouchard
Photo Jaguar Canada

Photo Jaguar Canada

Je l’ai déjà dit et le répète sans honte : la Jaguar I-Pace est l’une des plus belles voitures disponibles sur le marché. Son allure de prototype fonctionnel et sa silhouette tellement raffinée attirent l’attention. Même si, je dois l’avouer, le blanc ordinaire de ma voiture d’essai ne faisait pas exactement ressortir la sophistication du modèle.

Pour ajouter à ces qualités, précisons que la I-Pace est une électrique efficace, capable théoriquement d’une autonomie de 357 kilomètres grâce à sa batterie de 90 kWh. Bon, comme d’habitude, cette estimation s’est avérée légèrement optimiste. Je n’ai pu atteindre mieux que 325 kilomètres d’autonomie réelle avec le véhicule.

À sa décharge cependant, je dois admettre que ma consommation moyenne de 29,1 kWh était un peu supérieure à celle annoncée par le constructeur. Précisons que mon enthousiasme juvénile à un peu trop apprécier les accélérations vives délivrées par les 394 chevaux et les 512 livres-pied de couple du véhicule sont sans doute à la base de cette consommation un peu trop élevée.

Il faut dire, placé en mode Eco, le véhicule est capable de beaucoup moins et devrait sans souci, et dans les conditions idéales d’un mois de juin ni trop chaud ni trop froid, atteindre les objectifs annoncés par le constructeur.

L’amateur de conduite que je suis a cependant été un peu plus insistant, tenant trop souvent le véhicule en mode dynamique.

Le résultat, au-delà de la consommation excessive, c’est aussi une direction plus précise et plus enthousiaste ainsi que des suspensions plus rigides et mieux adaptées aux courbes un peu plus insistantes. En gros, la Jaguar I-Pace se transforme en un véhicule plus sportif qu’économique.

Il s’agit d’ailleurs de l’une des plus belles qualités du véhicule. Alors que bon nombre de véhicules électriques misent essentiellement sur les accélérations foudroyantes générées par leur motorisation au couple instantanée, la I-Pace compte sur son héritage de sportive anglaise. Sa silhouette n’est donc pas la seule chose dynamique dans la voiture, qui est un véritable charme à piloter en mode dynamique. Les courbes s’enfilent avec aisance, et la tenue de route permet de plonger dans des trajectoires que plusieurs VUS ne peuvent même pas envisager.

Ajoutez à cela un rouage intégral efficace grâce au moteur électrique logé sur les essieux avant et arrière, et des roues de 22 pouces qui offrent une adhérence remarquable, et vous aurez tout en main pour vous permettre d’apprécier chaque moment derrière le volant.

Envie d’une randonnée plus tranquille? Optez simplement pour le mode Eco, et la I-Pace se transforme en véritable salon sur roues, vous offrant une promenade silencieuse et confortable.

Un habitacle exigeant

En revanche, il faut bien l’avouer, l’habitacle de la I-Pace n’est pas exactement un modèle de réussite. Esthétiquement, bien que massif, il est sans reproche. Le tableau de bord, immense, occupe une large place, mais donne une sensation de proximité et de sécurité quand on est à bord.

Les sièges, confortables et accueillants, proposent aussi un support plus qu’adéquat en conduite. Ce sont plutôt les commandes qui exigent du conducteur un peu de patience et de compréhension. Par contre, une fois les notions maîtrisées, tout devient simple.

Le système multifonction Pivi Pro, par exemple, exige un certain doigté et une bonne compréhension pour être en mesure de trouver rapidement la fonction voulue sans se perdre dans le dédale des possibilités du menu. Une fois maîtrisé, il devient instinctif, mais la courbe d’apprentissage exige un certain temps.

Les boutons abritent aussi leur part de secrets. Ainsi, pour contrôler le climat, il faut tourner une molette. Si on appuie sur ladite molette, on se place en contrôle du siège chauffant ou ventilé. Si on tire plutôt sur la molette, elle devient alors le sélecteur de vitesse pour le ventilateur. Facile de se tromper entre les fonctions. En revanche, elles ne demandent pas une attention directe quand on conduit, ce qui facilite leur maîtrise sans distraire le conducteur.

Une seule version de la Jaguar I-Pace existe chez nous, la HSE. Et son prix de 99 000 $ a de quoi rebuter les plus enthousiastes au départ. Je dois cependant avouer que, malgré ses défauts, je suis retombé en amour avec le véhicule. Il est vrai que la Jaguar concède à certains rivaux plusieurs qualités technologiques. Mais rares sont les véhicules électriques qui offrent autant de personnalité et de style.

Oui, elle est chère et traîne une réputation de fiabilité douteuse. Avec une telle allure cependant, on est bien prêt à lui pardonner quelques défauts.

image