19 mai 2016
Ancien chef de police et conseiller
Jean-Claude Patenaude s’éteint à 79 ans
Par: Benoit Lapierre

Jean-Claude Patenaude s’est éteint à l’âge de 79 ans.Photothèque | Le Courrier ©

Jean-Claude Patenaude s’est éteint à l’âge de 79 ans.Photothèque | Le Courrier ©

Le drapeau de la Ville de Saint-Hyacinthe est en berne, devant l’hôtel de ville. Les Maskoutains sont en deuil de Jean-Claude Patenaude, leur ancien chef de police qui fut aussi conseiller municipal. Il est décédé le 14 mai à l’âge de 79 ans.

Publicité
Activer le son

Figure légendaire de Saint-Hyacinthe, sa ville natale, M. Patenaude a oeuvré durant 33 ans au sein du Service de la sécurité publique, d’abord comme policier-pompier pendant 27 ans, puis comme ­directeur du service de 1989 à 1995, année où il avait abandonné ses fonctions pour prendre sa retraite.

Il n’était pas demeuré très longtemps à l’écart des affaires de sa ville. À peine 18 mois après son départ du service de ­police, il annonçait son entrée en politique municipale. Candidat dans le district Vanier aux élections de 1996, il y avait vaincu le conseiller sortant, Bernard Avard, par 777 voix contre 669. Il fut réélu par la suite dans ce district jusqu’à son retrait de la politique municipale, avant les élections de 2009.

Grand bénévole, M. Patenaude a apporté sa contribution au sein de nombreux organismes, souligne la Ville dans le communiqué annonçant son décès : le Club des Lions, les Loisirs Saint-Sacrement, la Fondation Aline-Letendre, le Centre de bénévolat de Saint-Hyacinthe, les Chevaliers de Colomb, en plus d’avoir assumé la présidence du Club de golf de Saint-Hyacinthe.

À la séance du conseil de lundi, le maire Claude Corbeil a rendu hommage au ­disparu, soulignant son apport au ­bien-être de sa communauté. « Il a laissé sa marque en s’impliquant très activement au sein de l’Office municipal d’habitation (OMH) pour revitaliser le milieu de vie des locataires les plus défavorisés de Saint-Hyacinthe. Tenu en haute estime par ses pairs, M. Patenaude était connu et respecté de tous à Saint-Hyacinthe. Ses anciens collègues gardent de lui le souvenir d’un homme droit et dévoué qui ne comptait pas ses heures », a-t-il déclaré.

« C’était un homme de coeur. La clientèle de l’OMH l’émouvait beaucoup », a ajouté son amie la conseillère Sylvie Adam, évoquant les nombreuses visites du parc immobilier de l’OMH qu’elle a effectuées en compagnie de Jean-Claude Patenaude.

David Bousquet, qui représente maintenant le conseil à l’OMH, a qualifié de « colossal » tout ce que M. Patenaude a réalisé à l’Office, notamment avec le projet de la Terrasse du Patro. « C’est lui qui nous a légué un tel héritage, et on peut en être fier », a-t-il lancé.

Bernard Barré a rappelé quant à lui l’apport de M. Patenaude dans le domaine du loisir. « Si les gens du secteur Saint-Sacrement ont un beau centre communautaire, ils le doivent beaucoup à M. Patenaude, qui a été très insistant dans ce dossier-là. C’était un homme agréable, qui a été le collègue de mon père policier; c’était quelqu’un proche de moi. Il va nous manquer beaucoup, parce que c’était une grande personnalité de la ville de Saint-Hyacinthe. »

Les funérailles de Jean-Claude Patenaude seront célébrées à 14 h aujourd’hui en l’église Notre-Dame-du-Très-Saint-Sacrement, 2280 rue Bourdages Nord.

image