5 janvier 2023
Judo : fort début de saison pour Faniry Andriamanana
Par: Maxime Prévost Durand
Faniry Andriamanana en compagnie de l’entraîneur du Club de judo de Saint-Hyacinthe, Louis Graveline. Photo gracieuseté

Faniry Andriamanana en compagnie de l’entraîneur du Club de judo de Saint-Hyacinthe, Louis Graveline. Photo gracieuseté

Sur la photo, des athlètes du Club de judo de Saint-Hyacinthe médaillés lors de différentes compétitions. À l’avant, on trouve James Larochelle, Aymeric Drouin et Rosalie Hébert. À l’arrière, Édouard Drapeau, Ludovic Berthiaume, Alicia Sbili, Raphaëlle Lussier, Steve Beaucage et Yannick Beaucage. Photo gracieuseté

Sur la photo, des athlètes du Club de judo de Saint-Hyacinthe médaillés lors de différentes compétitions. À l’avant, on trouve James Larochelle, Aymeric Drouin et Rosalie Hébert. À l’arrière, Édouard Drapeau, Ludovic Berthiaume, Alicia Sbili, Raphaëlle Lussier, Steve Beaucage et Yannick Beaucage. Photo gracieuseté

Le judoka maskoutain Faniry Andriamanana a enchaîné les podiums dans les compétitions d’envergure en début de saison, que ce soit à l’Omnium du Québec ou à la Coupe Daniel Hardy. L’athlète du Club de judo de Saint-Hyacinthe a d’ailleurs été choisi afin de faire partie de l’Équipe Québec des moins de 21 ans.

À la Coupe Daniel Hardy, à Québec, Faniry a donné le ton à sa saison avec une performance impressionnante qui lui a valu la médaille d’or dans sa catégorie (moins de 81 kg). Il a signé cinq victoires, dont quatre par ippon, pour monter sur la plus haute marche du podium.

À peine deux semaines plus tard, il a continué sur sa lancée à l’Omnium du Québec, un tournoi national où plus de 1000 judokas du Canada, des États-Unis et du Brésil étaient réunis. Il a récolté une médaille d’argent, subissant sa seule défaite en finale aux mains de l’Ontarien Jumber Meladze.

Ces performances mettent la table à une saison qui s’annonce importante dans le cheminement sportif du Maskoutain. En étant membre de l’Équipe Québec des moins de 21 ans, il sera appelé à participer à différents tournois majeurs au Canada et, possiblement, à l’international également, a indiqué le Club de judo de Saint-Hyacinthe.

D’autres judokas brillent

Plusieurs autres athlètes du club maskoutain ont fait belle figure cet automne sur le tatami, notamment à la Coupe Daniel Hardy où cinq médailles ont été remportées.

En plus de Faniry Andriamanana, Alicia Sbili a aussi mis la main sur une médaille d’or à ce tournoi. Raphëlle Lussier et Ludovic Berthiaume ont quant à eux récolté une médaille d’argent, puis Steve Beaucage a obtenu une médaille de bronze.

Dans les victoires qu’ils ont signées, les protégés de l’entraîneur Louis Graveline ont été dominants. Ludovic a vaincu quatre adversaires par ippon, puis Alicia et Raphaëlle ont chacune gagné trois combats avec cette manœuvre qui met fin directement au duel.

À la fin novembre, le Club de judo de Saint-Hyacinthe a été l’hôte de la Coupe Excellence, un tournoi régional qui a regroupé près de 100 judokas. Alicia Sbili a récolté à nouveau une médaille d’or à cette compétition chez les athlètes de moins de 14 ans. Dans ce même groupe d’âge, Édouard Drapeau et Yannick Beaucage ont aussi terminé au 1er rang pour le club maskoutain. Chez les moins de 12 ans, Rosalie Hébert et Aymeric Drouin ont décroché l’or, puis James Larochelle a obtenu l’argent.

Également en action au tournoi de développement de Repentigny, au début décembre, Édouard Drapeau a renoué avec le podium avec une médaille de bronze chez les moins de 14 ans. Son frère cadet Pierre-Antoine a de son côté récolté une médaille d’argent chez les moins de 12 ans.

image