9 décembre 2021
Observation sur la peine de Marie-Josée Viau
La Couronne déplore l’absence de remords
Par: Laurent Théoret
Marie-Josée Viau a été reconnue coupable de complot et de meurtre au second degré des frères Falduto. Photo gracieuseté

Marie-Josée Viau a été reconnue coupable de complot et de meurtre au second degré des frères Falduto. Photo gracieuseté

Marie-Josée Viau et la famille des frères Falduto se sont retrouvées au palais de justice Gouin à Montréal, le mardi 30 novembre, pour les observations sur la peine.

Présente devant le juge Éric Downs lors de cette journée, Marie-Josée Viau est déjà assurée d’être condamnée à perpétuité. Ayant reconnu Viau coupable de complot et de meurtre au second degré des frères Falduto, le jury avait recommandé une période de 10 ans avant qu’elle puisse demander une libération conditionnelle. La Couronne a quant à elle réclamé une période de 15 à 17 ans.

Tout au long de la journée, des membres de la famille Falduto ont témoigné. Certains témoignages ont été lus et d’autres récités sur place, mais tous ont déploré le fait que les corps n’ont jamais pu être retrouvés.

« Mme Viau a volé notre famille de plusieurs façons. Nous n’avons pas de cimetière à visiter. Elle n’a pas eu assez de cœur pour au moins nous laisser les corps pour nous permettre d’avoir la paix. Elle les a fait disparaître comme s’ils n’avaient jamais existé », ont témoigné le frère et la sœur des victimes.

La procureure de la Poursuite, Me Isabelle Poulin, a mis l’accent sur le fait que Viau a empêché qu’une enquête policière puisse se tenir dans les temps. De plus, elle a évoqué comme facteurs aggravants la gravité des crimes commis, le contexte de crime organisé, la cache d’armes pour la mafia et l’absence de remords de Marie-Josée Viau.

« Elle a eu l’occasion de démontrer de l’empathie, mais elle ne l’a pas fait. La première étape, c’est d’admettre les faits et on est loin de là. Il n’y a pas de processus de réhabilitation d’amorcé et pas de prise de conscience », a ajouté Me Poulin.

Pour sa part, l’avocate de la défense, Me Mylène Lareau, a davantage insisté sur le fait que sa cliente n’a seulement eu qu’un rôle secondaire dans toute cette histoire. Elle ajoute que les deux victimes auraient probablement été tuées, même sans l’aide de Viau. À noter qu’à la fin de l’audience, Marie-Josée Viau a pris la parole pour s’excuser en pleurs.

Le juge Downs devrait rendre sa décision le 11 février ou le 11 mars 2022.

Rappelons qu’en octobre 2019, Marie-Josée Viau et son conjoint Guy Dion avaient été arrêtés à leur résidence de Saint-Jude et accusés de complot et de meurtre prémédité des frères Vincenzo et Guiseppe Falduto survenus à l’été 2016. Le 7 novembre dernier, Guy Dion a finalement été acquitté sur tous les chefs, tandis que sa conjointe a été déclarée coupable de complot et de meurtre au second degré.

« Elle a eu l’occasion de démontrer de l’empathie, mais elle ne l’a pas fait.

image