5 mai 2016
La CSSH souligne les meilleures initiatives de l’année
Par: Rémi Léonard

Les deux jeunes animateurs Anabelle Dupré, de l’école des Passereaux, et William Leduc, de la polyvalente Hyacinthe-Delorme. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Les deux jeunes animateurs Anabelle Dupré, de l’école des Passereaux, et William Leduc, de la polyvalente Hyacinthe-Delorme. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

France Martin, vice-présidente de la CSSH, avec le lauréat au cercle honorifique, Claude Bernier. Photo Patrick Roger

Le 5

Publicité
Activer le son

La soirée avait été pensée par et pour le milieu scolaire. Élèves, enseignants et employés de la commission scolaire avaient élaboré les décors, le cocktail ­dinatoire, la musique, l’animation, les centres de table et même les trophées qui ont été remis.

Deux élèves par établissement ont reçu une médaille pour souligner leur persévérance ou leur excellence scolaire, pour un total de 78 lauréats. Des 18 ­projets finalistes, huit se sont aussi ­démarqués. L’école Saint-Hugues-Saint-Marcel a reçu la récompense « projet ­mobilisateur » pour sa mise à jour ­informatique qui a permis de renouveler les appareils de l’école en plus d’acquérir des tablettes et autres équipements. Dans la même catégorie, le projet d’art collectif « l’arbre de vie » à l’école René-Saint-Pierre, inspiré du film L’Homme qui plantait des arbres de ­Frédéric Bach, a reçu la récompense, tout comme le cahier spécial pour les 20 ans de l’école professionnelle de Saint-Hyacinthe, fait par toute l’équipe et paru dans LE COURRIER en février 2015. Le projet en partenariat ­méritant a été celui de la Polyvalente Hyacinthe-Delorme pour un programme d’aide alimentaire aux élèves qui n’ont pas la chance de manger trois fois par jour. En recevant un coupon repas, l’élève doit redonner au suivant en rendant par exemple ­service à quelqu’un.

Deux projets de développement ­pédagogique ont été récompensés à l’école Roger-LaBrèque et à la polyvalente Robert-Ouimet. Le premier est un projet d’enseignement sans manuel, avec toutes sortes d’alternatives comme des supports informatiques, du matériel de manipulation, des romans et même un petit robot. À la ­polyvalente d’Acton Vale, des capsules ­vidéo pédagogiques ont été réalisées par les enseignants pour maintenir l’attention des élèves. Les équipes de ­minibasket les Légendes de l’école Lafontaine et celle de hockey cosom de la Polyvalente Hyacinthe-Delorme se sont vues décerner le prix de l’équipe sportive de l’année.

Enfin, l’ancien maire de la ville de Saint-Hyacinthe, Claude Bernier, a été accueilli au cercle honorifique de la CSSH. La mention vise à reconnaître le parcours d’une personnalité qui est ­passée par la commission scolaire. Avant de se lancer en politique municipale, Claude Bernier a oeuvré 31 ans dans le milieu de l’éducation ­maskoutain, d’abord comme enseignant, puis directeur de l’école Casavant et de la polyvalente Hyacinthe-Delorme, en plus de ses 21 ans à la mairie par la suite. Il rejoint entre autres au cercle ­honorifique ­l’ancien élève Réda Ibrahim, devenu un cardiologue reconnu, le ­professeur d’éducation physique retraité Normand Ménard et l’humoriste Laurent Paquin.

image