13 mai 2021
Sur le territoire du CISSS de la Montérégie-Est
La moitié des adultes vaccinés contre la COVID-19
Par: Maxime Prévost Durand

Alors que la couverture vaccinale sera étendue à l’ensemble des personnes de 18 ans et plus d’ici vendredi, le CISSS de la Montérégie-Est a annoncé que déjà plus de la moitié des adultes de son territoire ont reçu au moins une dose de vaccin contre la COVID-19.Photo François Larivière | Le Courrier ©

Déjà plus de la moitié des adultes ont reçu au moins une dose de vaccin contre la COVID-19 sur le territoire du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Est, a-t-il été annoncé en début de semaine.

Publicité
Activer le son

Cette nouvelle encourageante dans la lutte à la COVID-19 arrive au même moment où la couverture vaccinale s’étend à l’ensemble des adultes ces jours-ci. Présentement, toutes les personnes de 25 ans et plus peuvent prendre leur rendez-vous pour être vaccinés via la plateforme Clic Santé. Le groupe d’âge des 18-24 ans sera ajouté d’ici vendredi.

À ce jour, plus de 221 000 doses de vaccin ont été administrées sur le territoire du CISSS de la Montérégie-Est. Tous les résidents en CHSLD ont déjà reçu leur deuxième dose de vaccin, puis le second tour est également entamé dans les résidences privées pour aînés, notamment.

Par ailleurs, plus de 43,7 % des résidents du Réseau local de santé (RLS) de Richelieu-Yamaska, qui englobe les villes de Beloeil, Saint-Hyacinthe et Acton Vale, ont reçu au moins une dose de vaccin, selon de nouvelles données obtenues par LE COURRIER mercredi auprès de la Direction de santé publique de la Montérégie. Ce pourcentage se base sur l’ensemble de la population, incluant les groupes d’âge qui n’ont pas encore accès à la vaccination.

En à peine une semaine, cette donnée a fait un bond de près de 5 % puisqu’elle oscillait autour de 39 % en date du 5 mai. « Et ça va continuer d’augmenter parce qu’on vaccine beaucoup en ce moment », a indiqué Chantal Vallée, agente d’information à la santé publique régionale.

Les cas diminuent, l’orange pointe à l’horizon

Alors que de plus en plus de gens sont vaccinés, le nombre de cas de COVID-19 affiche quant à lui une baisse significative dans la région maskoutaine. Entre le 4 et le 10 mai, 25 nouveaux cas ont été enregistrés dans la MRC des Maskoutains, soit 18 de moins que la semaine précédente.

Le nombre de cas actifs s’élève quant à lui à 41, une diminution de 16 par rapport aux données de la semaine précédente. Une trentaine de cas actifs sont associés à Saint-Hyacinthe, tandis que la municipalité de Saint-Jude, récemment touchée par une éclosion au bureau municipal, ne rapporte plus que cinq cas en comparaison aux 13 qu’elle comptait une semaine plus tôt. Les autres cas sont dispersés dans les municipalités de La Présentation, Saint-Bernard-de-Michaudville, Saint-Liboire, Saint-Pie et Saint-Valérien-de-Milton, lesquelles dénombrent chacune moins de cinq cas.

Comme le portrait s’améliore pour l’ensemble de la Montérégie, le premier ministre du Québec, François Legault, a laissé entendre en début de semaine que ce n’était qu’une question de temps avant que la région puisse passer au palier d’alerte orange et qu’il n’attendait que l’approbation de la santé publique pour procéder à l’allègement des mesures. Pour l’heure, les mesures liées au palier rouge sont toujours en vigueur.

image