24 février 2022
Sécurité à l’intersection de la 116 et chemin Grand Rang
La pétition frappe un mur à Transports Canada
Par: Le Courrier
Il ne faut pas s’attendre à une intervention énergique de Transports Canada afin d’améliorer la sécurité à l’intersection de la route 116 et du chemin du Grand Rang à Sainte-Marie-Madeleine. Cette instance s’en remet plutôt à Transports Québec, à la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada (CN) et à la Municipalité.

« Transports Canada sait que des accidents graves sont survenus au cours des dernières années à l’intersection du chemin du Grand Rang et de la route 116. Comme la sécurité à cette intersection relève de la compétence provinciale, dans ce cas-ci, le ministère des Transports du Québec, Transports Canada encourage la compagnie de chemin de fer et la communauté à chercher des solutions en employant des approches collaboratives », a fait savoir le ministre Omar Alghabra en réponse à une pétition déposée par le député bloquiste de Saint-Hyacinthe–Bagot, Simon-Pierre Savard-Tremblay.

Regroupant quelque 1200 signatures, cette pétition réclamait la tenue d’une rencontre au sommet entre tous les intervenants, une démarche devant être initiée par Transports Canada, afin d’augmenter la sécurité sur le tronçon qui a été le théâtre de plusieurs accidents mortels en 2021. Le ministre fédéral renvoie plutôt la balle aux instances locales et provinciales.

En réaction, le député Savard-Tremblay a dit voir dans cette réponse une bonne et une mauvaise nouvelle. « La mauvaise, c’est que Transports Canada se lave les mains de ce qui relève pourtant de ses juridictions, à savoir les chemins de fer. En refusant de donner suite à une demande très simple, soit l’organisation d’une réunion, le ministre nous montre ne pas vouloir assumer un quelconque leadership. La réponse, signée du ministre Alghabra lui-même, nous renvoie vers le CN, qui relève pourtant de Transports Canada. La bonne, c’est que le CN est entré en contact avec nous à la suite du dépôt de la seconde version de la pétition. Une première rencontre a été tenue et d’autres sont à prévoir prochainement. Nous nous réjouissons que les efforts de tous et toutes portent fruit. Le CN sera désormais notre interlocuteur dans ce dossier en vue de renforcer la sécurité à cette intersection accidentogène », a conclu le député.

image