19 janvier 2023
La région bien représentée à la finale du concours Miss Québec
Par: Adaée Beaulieu
Océane Laflamme. Photo gracieuseté

Océane Laflamme. Photo gracieuseté

Emy Deslauriers. Photo gracieuseté

Emy Deslauriers. Photo gracieuseté

Deux jeunes femmes de la région, Océanne Laflamme et Emy Deslauriers, participeront à la grande finale de Miss Québec, le 21 mai, à la salle de spectacle Le Club du Quartier DIX30. Elles font partie de la vingtaine de finalistes de la catégorie des 18 ans à 30 ans. Elles ont obtenu leur qualification le 4 décembre.

Océane aura 18 ans le 31 mars et vit à Saint-Pie. Elle souffre d’une maladie nommée algodystrophie qui, depuis cinq ans, lui cause des douleurs musculaires intenses des orteils à la hanche du côté droit en tout temps. Elle a décidé de s’inscrire au concours afin d’inspirer les autres et de les pousser à réaliser leurs rêves.

« Au gala de la demi-finale, j’ai porté des talons hauts, alors que je n’avais même pas réussi à mon bal de finissants. J’ai marché et participé aux activités et personne ne s’est rendu compte de ma maladie. Si je gagne, je vais prouver aux gens que ce n’est pas parce que nous avons une maladie ou un défi dans la vie que nous ne pouvons rien faire », a-t-elle déclaré.

En raison de sa maladie, elle a néanmoins été réaliste en participant à une seule activité en personne sur trois cet automne, soit un parcours composé de 10 stations de mini-jeux, et à deux ateliers en ligne. C’est principalement la participation et le travail d’équipe qui étaient évalués, le but n’étant pas de gagner. Ces évaluations ont permis de sélectionner environ 200 participantes pour la demi-finale dans les trois catégories, soit Pré-teen, Teen et Miss. Cette dernière catégorie, dans laquelle compétitionnent Océane et Emy, compte 60 jeunes femmes.

« C’est impressionnant que je me sois rendue là. Je ne pensais pas être choisie », a souligné Océane.

Deuxième chance

Emy Deslauriers a 20 ans et réside à Saint-Hyacinthe. Elle avait vu le kiosque de Miss Québec à l’Exposition agricole alors qu’elle avait douze ans et avait décidé de participer. Toutefois, elle n’avait pas complété ses cinq bonnes actions, car elle manquait de motivation à cet âge, et n’avait donc pas atteint la demi-finale. Elle a de nouveau vu le kiosque pour cette édition-ci et a décidé de retenter l’expérience avec une amie.

Elle a participé à l’épluchette de blé d’Inde du 28 août, à la même activité qu’Océane le 15 octobre ainsi qu’à une journée de filles le 27 novembre, en plus de suivre des ateliers de diction et d’autodéfense.

« Me rendre aussi loin m’a rendue vraiment fière. Cette expérience m’a apporté de la confiance et une facilité à communiquer avec les autres. Ce qui est agréable, c’est que ce n’est pas basé sur le physique. Nous n’avons pas besoin d’être parfaites, mais plutôt d’être nous-mêmes », conclut-elle.

La finale consistera en un gala et le concours permet aussi d’amasser de l’argent pour Opération Enfant Soleil. Le vote pour couronner les gagnantes débutera le 26 janvier. Pour consulter les profils des deux jeunes femmes, consultez les pages Web : www.missquebec.ca/oceane-l et www.missquebec.ca/emy-d.

image