23 décembre 2021
carte blanche
La vaisselle
Par: Christian Vanasse

Dans la vie, il y a un certain nombre de choses qui ne me tentent pas. Me lever, faire la vaisselle, sortir les poubelles, payer des impôts. Toutes des choses plus ou moins agréables, qu’on n’a pas nécessairement envie de faire, mais qu’il faut quand même faire pour bien vivre avec nous-mêmes, notre famille, nos colocataires ou en société.

Et il y a des choses que je n’ai vraiment, mais alors là vraiment aucune envie de faire. Par exemple, ça ne me tente pas d’arrêter de pratiquer mon métier. Ça ne me tente pas de voir les salles de spectacles, les théâtres, les cinémas, les bars et les restaurants fermer.

Ça ne me tente pas de devoir rester chez moi, de ne pas voir mes amis autour d’une tablée et d’un ragoût de pattes, de ne pouvoir danser, chanter et rire fort à leurs côtés sans me soucier de la trajectoire aléatoire de nos gouttelettes de bonheur.

Je n’ai pas envie de gestes barrière, de réduire mes contacts, de respecter un couvre-feu, de compter le nombre d’invités ou de ventiler et d’aérer en janvier. Je ne veux pas me twister un écouvillon dans le fond du nez pour voir la parenté, je ne veux pas porter un masque ou recevoir une troisième, quatrième ou pourquoi pas une 17e dose de vaccin.

Ça ne me tente pas. Et c’est pour cette raison que c’est exactement ce que je vais faire. Je vais le faire, précisément parce que ça ne me tente pas. C’est la loi non écrite de tous les colocs, dans tous les clans familiaux et pour toute la société : « Quand ça ne tente à personne, tout le monde doit le faire. Sinon c’est la merde. »

Ça vaut pour les poubelles, la vaisselle ou le virus.

Joyeux pareil.

image