15 septembre 2022
Football collégial
La victoire glisse entre les mains des Lauréats
Par: Maxime Prévost Durand
Les Volontaires du Cégep de Sherbrooke ont marqué un touché dans la dernière minute de jeu pour se sauver avec une victoire de 18 à 17 contre les Lauréats, au Cégep de Saint-Hyacinthe, samedi. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Les Volontaires du Cégep de Sherbrooke ont marqué un touché dans la dernière minute de jeu pour se sauver avec une victoire de 18 à 17 contre les Lauréats, au Cégep de Saint-Hyacinthe, samedi. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Une dernière minute remplie de rebondissements a mené à une défaite crève-cœur des Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe, samedi soir, devant une foule record de près de 1100 spectateurs pour leur premier match à domicile. Les Volontaires du Cégep de Sherbrooke se sont sauvés avec la victoire au compte de 18 à 17.

En retard 12 à 9 à la mi-temps, les Lauréats sont revenus en force avec un touché sur une passe de 20 verges du quart-arrière Antoine Ouimet au receveur Maxime Pipon au milieu du 3e quart. Ils ont ajouté un simple au milieu du 4e quart à la suite d’un excellent botté de dégagement du botteur Nathan Pronovost, leur permettant de mener 17 à 12.

Les Volontaires ont toutefois montré les dents et la pression s’est accentuée sur la défensive des Lauréats plus la fin du match approchait.

Avec exactement une minute à faire, la formation maskoutaine est tombée dans le piège tendu par les Volontaires en écopant d’une pénalité pour obstruction dans la zone des buts, ce qui a permis aux Sherbrookois de reprendre le ballon à la ligne d’une verge. Les secondes qui ont suivi ont été rocambolesques. Les Volontaires ont d’abord pensé avoir marqué un touché, mais une pénalité appelée sur le jeu les a plutôt fait reculer sur le terrain. Les Lauréats ont ensuite cru avoir recouvert un ballon échappé, mais les arbitres ont statué qu’il s’agissait d’un sac du quart et que le jeu était arrêté avant que le ballon ne soit perdu. Cela a permis aux Volontaires de poursuivre leur séquence et de finalement marquer le touché. Une passe de 9 verges de Samuel Goulet-Ménard vers Léo Roy, avec encore 34,8 secondes au cadran, a permis aux Volontaires de prendre un point d’avance, 18 à 17. La tentative d’ajouter deux points sur le converti a été vaine, mais le mal était fait. Le temps a ensuite manqué aux Lauréats, qui n’ont pas pu se remettre de ce coup dur.

Il s’agit d’une deuxième défaite consécutive pour la troupe de Sébastien Deschamps en ce début de saison, après le revers de 30 à 16 subi aux mains des Nomades du Collège Montmorency la semaine précédente.

Le résultat de ce match est à l’image de la parité anticipée par l’entraîneur-chef des Lauréats en division 2 cette saison. Les deux équipes se sont d’ailleurs échangé les devants tout au long de la rencontre.

Saint-Hyacinthe a frappé en premier grâce à la passe de touché d’Antoine Ouimet captée par Dylan Leclair, un jeu d’une quinzaine de verges qui faisait 7 à 0 à la fin du 1er quart. Les deux équipes se sont ensuite échangé des touchés de sûreté, puis Sherbrooke a inscrit un premier touché avec 33 secondes à faire au 2e quart pour niveler la marque. Les Volontaires ont créé un revirement dès la reprise du jeu et ils ont réussi à inscrire un placement in extremis – un enjeu avec le cadran a d’ailleurs semé la confusion – avant de retourner au vestiaire pour la mi-temps avec une avance de 12 à 9.

La défensive des Lauréats a donné du fil à retordre au quart-arrière Samuel Goulet-Ménard avec cinq sacs. De son côté, Antoine Ouimet a encaissé deux sacs et a été victime de deux interceptions.

Les Lauréats seront de retour en action samedi après-midi à Sainte-Anne-de- Bellevue. Ils affronteront les Islanders du Collège John Abbott, victorieux à leur unique sortie de la saison.

image