2 mars 2017
Propriétés gouvernementales
La Ville met la main sur 20 hectares au centre-ville
Par: Benoit Lapierre

La Ville vient d’acquérir une bande de terrain couvrant 20 hectares le long de la rive nord de la rivière Yamaska, entre les ponts Barsalou et Morison (en jaune). Les lots cédés correspondent à l’emprise de la rue Marguerite-Bourgeoys et à la Promenade Gérard-Côté, mais aussi à une partie du stationnement Intact, lequel est convoité par un important promoteur immobilier, Réseau Sélection. Image : rôle d’évaluation de la Ville de Saint-Hyacinthe

La Ville vient d’acquérir une bande de terrain couvrant 20 hectares le long de la rive nord de la rivière Yamaska, entre les ponts Barsalou et Morison (en jaune). Les lots cédés correspondent à l’emprise de la rue Marguerite-Bourgeoys et à la Promenade Gérard-Côté, mais aussi à une partie du stationnement Intact, lequel est convoité par un important promoteur immobilier, Réseau Sélection. Image : rôle d’évaluation de la Ville de Saint-Hyacinthe

La Ville de Saint-Hyacinthe vient d’obtenir à très bon prix une longue bande de terrain qu’elle convoitait au centre-ville et qui était la propriété du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC).

Publicité
Activer le son

Elle n’a eu qu’à débourser la somme de 1249,10 $, couvrant essentiellement des frais administratifs et des taxes, pour faire l’acquisition de ce corridor qui longe la rive nord de la rivière Yamaska, entre les ponts Barsalou et Morison, et qui représente une superficie totale de 19,75 ha. La valeur de cet espace est estimée à 334 000 $ au rôle d’évaluation municipal. 

Le projet de vente en faveur de la Ville a été approuvé par le conseil municipal à sa séance ordinaire du 20 février. C’est en septembre 2016 que la municipalité s’était adressée au gouvernement pour obtenir un changement de juridiction concernant ces lots qu’elle louait jusque-là, en vertu d’un bail de 25 ans qui était échu depuis le 31 mars 2016. 

Elle en a toujours fait une utilisation importante : la Promenade Gérard-Côté, une partie de l’emprise de la rue Marguerite-Bourgeoys de même que la portion sud du stationnement municipal Intact, près du Centre des Arts Juliette-Lassonde, occupent l’espace en question. 

Le stationnement Intact correspond à l’emplacement du centre-ville que privilégie le groupe Réseau Sélection, de Laval, pour un projet immobilier de Saint-Hyacinthe, comme l’a révélé le LE COURRIER en décembre, après en avoir obtenu la confirmation auprès de différentes sources bien informées. Réseau Sélection souhaiterait y construire, au coût de 60 M$, une tour de 15 étages comportant 260 logements destinés à une clientèle de personnes retraitées. 

Si la Ville a dans ses desseins de céder à ce promoteur une partie du terrain qu’elle vient d’acquérir du gouvernement du Québec, il lui faudra d’abord obtenir son consentement. En effet, l’une des clauses de l’acte de vente accorde au gouvernement un droit de préemption sur toute transaction concernant les lots qu’il vient de céder à la Ville, et cela durant une période de dix ans. En d’autres termes, le gouvernement conserve temporairement le pouvoir d’empêcher la Ville de vendre une partie du terrain acquis si les fins recherchées ne le satisfaisaient pas.

Le directeur général de la Ville de Saint-Hyacinthe, Louis Bilodeau, a indiqué que la propriété gouvernementale était cédée à la Ville à des fins publiques, mais il a aussi laissé entendre que cette notion devait être interprétée au sens large. « Cette acquisition est faite en préparation du projet de revitalisation de la Terrasse Gérard-Côté. Techniquement, la Ville aurait le droit de vendre une partie excédentaire, mais le gouvernement pourrait refuser en exerçant son droit de préemption. Si le gouvernement acceptait la transaction, la Ville devrait lui verser une partie du fruit de la vente », a-t-il précisé.

image