28 juillet 2022
L’amitié, une alliée précieuse pour une bonne santé
Par: Le Courrier
Des jumelages de Parrainage civique des MRC d’Acton et des Maskoutains lors d’une activité de confection de roches. Photo gracieuseté

Des jumelages de Parrainage civique des MRC d’Acton et des Maskoutains lors d’une activité de confection de roches. Photo gracieuseté


Avoir et être un ami sincère, ça booste la joie de vivre et ça brise l’isolement. Par leur écoute et leur compassion, les amis diminuent notre stress en adoucissant les épreuves de la vie. Au fil du temps, avoir un ami qui croit en nous, ça favorise drôlement l’estime et la confiance en soi! En fait, l’amitié authentique, c’est tout simplement grandissant et ça fait se sentir bien.

Scientifiquement, on se sent bien, car les relations amicales favorisent l’augmentation d’ocytocine (hormone du bonheur), elles aident à réguler la tension artérielle et diminuent les risques de dépression et de dépendances en tout genre. De plus, grâce à la sécrétion d’endorphines, l’amitié aiderait même à supporter la douleur! Et par la sécrétion de sérotonine dans le cerveau, elle aide à réguler l’humeur, ce qui diminue les besoins d’antidépresseurs.

De manière générale, on réalise aussi que les relations amicales et empathiques forgent la base de la solidarité humaine, elles jettent les ponts entre les différents peuples et elles rendent notre société plus forte et durable. En fait, les amis, c’est tellement important que l’Organisation des Nations unies (ONU) a fait du 30 juillet de chaque année la Journée internationale de l’amitié. Une journée pour sensibiliser le monde entier à cultiver des relations empreintes d’honnêteté, de partage, d’entraide et de bienveillance.

C’est d’ailleurs en comprenant le pouvoir et la force qu’a l’amitié que le Dr Wolf Wolfensberger a instauré sur notre continent, dès 1966, le mouvement du Parrainage civique. Wolfensberger était docteur en psychologie et chercheur dans le domaine de l’incapacité intellectuelle. Au début du mouvement, la formule consistait en du parrainage par des citoyens pour faciliter le retour à la vie normale de ses patients ayant des incapacités intellectuelles.

De nos jours, au Parrainage civique des MRC d’Acton et des Maskoutains, des jumelages d’amitié sont créés entre un bénévole (le parrain ou marraine) et une personne (le membre filleul) qui a à composer avec une déficience intellectuelle, un trouble du spectre de l’autisme ou une limitation physique.

Marie-Josée Charron, notre agente de jumelage qui effectue aussi les suivis réguliers avec les jumelés, nous rapporte qu’il est impressionnant de voir à quel point le fait d’avoir l’opportunité de développer ainsi une belle relation d’amitié a énormément d’impact sur la personne filleule.

Toute l’équipe est d’ailleurs convaincue que, pour le bénévole aussi, ce genre d’amitié est souvent particulièrement bénéfique. Les parrains et marraines nous disent ressentir beaucoup d’accomplissement personnel et plus de satisfaction reliée au sentiment d’être utile. À notre avis, le type de bénévolat que nous offrons donne concrètement plus de sens à la vie d’à peu près n’importe qui!

Est-ce vous qui serez notre prochain parrain ou marraine?

Julie Gosselin, responsable de la vie associative et des communications

Parrainage civique des MRC d’Acton et des Maskoutains

image