6 juin 2024 - 03:00
Ligue nord-américaine de hockey
Le Bataillon prend forme avec le repêchage d’expansion
Par: Maxime Prévost Durand

Le Bataillon de Saint-Hyacinthe commence à prendre forme. Les douze premiers joueurs de la nouvelle équipe de la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH) ont été annoncés lundi à la suite de la première phase du repêchage d’expansion qui s’est tenue virtuellement.

Le défenseur Dominic Talbot-Tassi est devenu le tout premier joueur à voir son nom associé au Bataillon. Le hockeyeur de 30 ans, qui a connu une brillante carrière universitaire avec l’Université McGill, a disputé les trois dernières saisons avec les Pétroliers de Laval dans la LNAH.

« C’était le joueur qu’on avait ciblé comme pièce maîtresse de la défensive. Il cadre dans la philosophie de notre équipe. C’est un gars qui a du flair offensif, qui peut intégrer l’avantage numérique et qui va être très important sur les relances et la rapidité », a souligné Guillaume Latendresse, qui occupe le rôle de codirecteur général du Bataillon avec Maxim Lapierre en plus d’être copropriétaire de l’équipe.

Le premier choix du repêchage d’expansion est cependant revenu à la formation de Québec, qui s’ajoutera également à la ligue la saison prochaine. Le défenseur Samuel Hould, de l’Assurancia de Thetford Mines, a été le premier joueur réclamé. Saint-Hyacinthe avait ensuite le deuxième et le troisième choix avant que Québec ne reprenne la parole avec le quatrième choix. Et ainsi de suite.

Après cette première phase de repêchage qui ciblait les joueurs actifs – c’est-à-dire ceux qui étaient en action lors des séries éliminatoires –, une deuxième phase se tiendra vendredi soir et permettra aux équipes de Québec et de Saint-Hyacinthe d’ajouter 18 joueurs à leur liste. Il sera surtout question de joueurs pour lesquels « il n’y a pas de garantie qu’ils vont être dans l’alignement la saison prochaine, mais qui vont donner une profondeur à la liste de l’équipe », explique Guillaume Latendresse.

Samedi, ce sera au tour du repêchage universel annuel de la LNAH. Les six équipes qui faisaient déjà partie de la ligue pourront choisir dix joueurs libres, tandis que les deux équipes d’expansion pourront en sélectionner une quinzaine.

En terrain connu

Parmi les joueurs que le Bataillon a choisis jusqu’à maintenant, Guillaume Latendresse en connaît déjà plusieurs.

« Michaël Pellerin et Cédrick Chagnon, je les ai coachés au Collège Charles-Lemoyne quand j’étais entraîneur-chef dans la midget AAA, donc je les connais très bien. [Marc-Olivier] Crevier-Morin, j’ai coaché contre [l’équipe dans laquelle il jouait]. Puis, j’ai joué longtemps dans des ligues avec Raphaël Bussières, même chose pour Danny Potvin. Ce sont des joueurs avec qui j’avais déjà une connexion et dont je sais à quoi m’attendre. Ils vont bien cadrer dans la philosophie de l’équipe », affirme l’ex-hockeyeur.

On compte également dans le lot un ancien des Gaulois de Saint-Hyacinthe, soit le défenseur Julien Bahl. Le défenseur sorelois avait porté les couleurs de la formation M18 AAA lors de la saison 2011-12. Depuis qu’il a fait le saut dans la LNAH il y a cinq saisons, il a toujours joué avec les Éperviers de Sorel-Tracy.

L’attaquant Cédrick Chagnon est lui aussi familier avec la glace du Stade L.-P.-Gaucher puisqu’il avait disputé la saison 2016-17 avec les Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe avant d’aller jouer en Europe quelques années plus tard.

Au total, quatre joueurs sélectionnés par le Bataillon (Gabriel Verpaelst, Raphaël Bussières, Marc-Olivier Crevier-Morin et Étienne Boutet) ont joué dans la Ligue américaine de hockey ou l’ECHL et quelques autres (Cédrick Chagnon, Alexandre Quesnel et Marc-André Tourigny, notamment) ont vécu l’expérience professionnelle en Europe.

Reste à voir maintenant si tous ces joueurs acquis via le repêchage d’expansion revêtiront bel et bien l’uniforme du Bataillon la saison prochaine ou si certains seront échangés d’ici là.

« Ce sont tous des joueurs qu’on espère voir jouer à Saint-Hyacinthe ou qui vont nous amener des atouts pour jouer à Saint-Hyacinthe. Il y a tellement de choses qui peuvent bouger dans les prochains jours », a affirmé Guillaume Latendresse.

image