2 Décembre 2021
Le Cégep de Saint-Hyacinthe achète un lot du Club de golf
Par: Sarah-Eve Charland
Dans l’ordre habituel, Marcel Laurence, vice-président du Club de golf Saint-Hyacinthe, Normand Dussault, trésorier du Club de golf, Emmanuel Montini, directeur général du Cégep de Saint- Hyacinthe, et Bruno Chicoine, directeur général du Club de golf. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Dans l’ordre habituel, Marcel Laurence, vice-président du Club de golf Saint-Hyacinthe, Normand Dussault, trésorier du Club de golf, Emmanuel Montini, directeur général du Cégep de Saint- Hyacinthe, et Bruno Chicoine, directeur général du Club de golf. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Ayant un plan d’agrandissement sur la table, le Cégep de Saint-Hyacinthe a racheté une parcelle de terrain appartenant au Club de golf Saint-Hyacinthe 17 ans après s’en être départi. Cet espace servira à réaliser le futur agrandissement du collège.

La transaction qui touche 224 718 pieds carrés s’est élevée à 1 415 000 $. Ce montant a été estimé par la firme Sylvestre, Leblond et Associés. Le ministère de l’Enseignement supérieur a autorisé le Cégep à effectuer la transaction.

Les plans finaux restent à élaborer au cours des prochains mois. Ce terrain permet d’envisager la construction de nouvelles infrastructures pour le Cégep, l’ajout d’infrastructures sportives extérieures, l’agrandissement du CPE Alakazoum et l’aménagement de places de stationnement.

« La parcelle de terrain permettra de répondre à une partie des besoins sauf qu’on va devoir trouver des solutions qui ne sont pas en pieds carrés. Qu’est-ce que ce sera? Comment on le fera? Est-ce que ce sera en hauteur? Le Cégep est principalement sur deux étages. Il va falloir qu’on regarde du côté des structures si on est capable de construire plus haut que ce qu’on a l’habitude de faire pour avoir tout l’espace nécessaire », explique le directeur général du Cégep de Saint-Hyacinthe, Emmanuel Montini.

Ce terrain était la seule option pour le collège, reconnaît M. Montini, ce qui a poussé le Cégep à racheter un terrain qu’il avait vendu 17 ans plus tôt au Club de golf. À cette époque, le Club de golf avait acquis ce lot de terrain pour un montant de 150 000 $. « Le milieu de l’immobilier étant ce qu’il est, ça a été un bon investissement pour le Club, ajoute le directeur général du Club de golf, Bruno Chicoine. On va profiter de cette entrée d’argent pour faire des investissements sur le terrain. Il y a beaucoup de projets qui s’en viennent et qui vont apporter des améliorations au Club de golf. »

Le Club de golf avait acheté ce terrain pour y réaménager les 13e et 14e trous à l’époque, mais le projet a finalement été abandonné. Cette parcelle est utilisée pour le moment à l’entreposage de terre et de branches. Cette transaction n’a donc pas d’impact sur le parcours.

Un agrandissement d’ici plusieurs années

L’agrandissement du Cégep est en planification depuis plusieurs mois. Le collège a déposé la phase 1 d’une demande d’agrandissement. L’établissement n’a toujours pas eu de nouvelles du gouvernement du Québec. Le 1er novembre, la ministre de l’Enseignement supérieur, Danielle McCann, a d’ailleurs rendu visite au directeur général du Cégep et au Regroupement des étudiants et des étudiantes du Cégep de Saint-Hyacinthe. La députée de Saint-Hyacinthe, Chantal Soucy, les a accompagnés.

« On va avoir d’autres visites du personnel du Ministère. Le dossier chemine à Québec, mais on n’est pas rendu au niveau de l’annonce. On s’est fait confirmer qu’il y a une très bonne compréhension du projet. On est bien positionné parmi les collèges », assure Emmanuel Montini.

Le Cégep a embauché la firme d’architectes Chevalier Morales pour définir le plan directeur des travaux. Un agrandissement pourrait atteindre un investissement de 125 M$.

Selon les estimations préliminaires, certaines classes seraient déplacées dans le pavillon M afin de faire de la place dans le pavillon central. Le centre des médias et la cafétéria devront être agrandis. Si le Cégep obtient le financement au cours des prochaines annonces, la construction pourra se réaliser vers 2028-2029, dont une première phase vers 2025-2026.

Le Cégep de Saint-Hyacinthe pourrait accueillir jusqu’à 1100 étudiants supplémentaires au sein de ses murs d’ici quatre ans. À la dernière rentrée scolaire, on y accueillait 4543 élèves. Depuis deux ans, la population étudiante est stable, ce qui correspond aux prévisions qui avaient été faites par le Ministère. L’an prochain, on estime toutefois une hausse du nombre d’étudiants qui se poursuivra au cours des quatre prochaines années. Le Cégep a d’ailleurs reçu en juin un rehaussement de son devis scolaire. Un autre rehaussement est prévu d’ici la fin de la décennie pour atteindre 5315 étudiants.

image